Dans un communiqué publié aujourd'hui à Bruxelles, Ursula von der Leyen réitère que "parvenir à un accord rapide et ambitieux sur le paquet de relance européen est la première priorité de l'UE pour les semaines à venir" et souligne qu'un "leadership politique fort sera nécessaire pour prendre cette travailler à une conclusion rapide et réussie ».

«Arriver rapidement à un accord est crucial. À cette fin, et conformément à l'article 324 du traité, j'ai invité David Sassoli, président du Parlement européen, et Angela Merkel, chancelière allemande, en sa qualité de présidence tournante du Conseil [UE], ainsi que Charles Michel, président du Conseil européen. , pour une réunion le 8 juillet, afin de faire le point sur les progrès et de préparer les négociations politiques intenses qui s'annoncent », explique le président de l'exécutif communautaire.

Faisant valoir que l'exécutif qui dirige "a présenté des propositions qui répondent fortement aux besoins de relance de l'Europe et jetteront les bases d'une économie plus durable et résiliente pour les générations futures", Von der Leyen souligne que "l'étroite coordination entre les institutions et le plein la participation du Parlement européen est de la plus haute importance ».

"Depuis que la Commission a présenté ses propositions pour la" nouvelle génération de l'UE "[le Fonds de relance] et pour un cadre financier pluriannuel renouvelé pour 2021-2027, le 27 mai, des contacts intenses ont eu lieu avec le Parlement européen et avec le Conseil. Ces échanges constructifs ont révélé une détermination commune à agir pour soutenir la reprise européenne, ainsi qu'à démontrer une base de compréhension autour de nombreux aspects du paquet », souligne-t-il.

Enfin, Ursula von der Leyen prévient qu'il est de la "responsabilité conjointe" des dirigeants européens "de finaliser sans délai ce paquet de relance et de montrer à tous les Européens que l'Union est prête à agir pour le bien de tous".

Les chefs d'État et de gouvernement de l'UE tiendront un sommet les 17 et 18 juillet pour tenter de s'entendre sur le prochain budget pluriannuel de l'Union pour 2021-2027 et sur le Fonds de relance pour «reconstruire» l'économie européenne à partir de crise provoquée par la pandémie de Covid-19.

Ce sera la première réunion physique depuis que la pandémie a frappé l'Europe en mars, obligeant depuis lors les réunions, y compris les sommets, à se tenir par vidéoconférence.

La Commission a présenté des propositions de fonds d'un montant total de 750 milliards d'euros – dont les deux tiers, 500 milliards d'euros, à affecter aux 27 par le biais de subventions, et le reste sous forme de prêts – et un budget pour les années à venir. sept ans d'une valeur de 1,1 milliard d'euros.

Après des consultations avec les dirigeants européens, le président du Conseil européen, Charles Michel, doit présenter une proposition légèrement révisée aux capitales la semaine prochaine, en vue de garantir un accord, qui doit faire l'unanimité.

ACC // ANP

Le contenu de Von der Leyen encourage la réunion des dirigeants des institutions de l'UE en vue d'un accord rapide apparaît d'abord dans Vision.