Cette position a été transmise par António Costa lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre roumain, Nicolae Ciucâ, à Bucarest, après que les ministres de la défense des deux pays ont signé un accord de coopération militaire qui approfondit et révise un accord antérieur de 1995. .

A la question de savoir si le Portugal admet prolonger ses missions militaires en Europe de l’Est, si la guerre en Ukraine se poursuit, le chef de l’exécutif portugais a répondu : « Nous sommes sous les ordres du commandement européen de l’OTAN ».

« Si cela est jugé nécessaire et approprié par le commandement européen de l’OTAN, nous pourrons non seulement maintenir les forces dont nous disposons, mais aussi les renforcer dans de nouvelles missions. Nous avons en réserve et dans un état de préparation élevé plus de forces à engager, si telle est la détermination du commandement européen de l’OTAN », a déclaré le Premier ministre.

Dans sa réponse, António Costa a cité un exemple et a déclaré que le contingent militaire national, avec 222 soldats, qui se trouve à la base de Caracal, n’avait une date de départ prévue que dans la seconde moitié de cette année.

« Mais il a été décidé d’anticiper cette présence, en vue de renforcer la capacité de dissuasion de l’Otan en Roumanie et sur tout le front oriental », a-t-il ajouté, évoquant le contingent militaire portugais qui se rendra cet après-midi en compagnie du président de la République. et le Premier ministre de la Roumanie.

Devant les journalistes, le Premier ministre portugais a souligné l’expérience professionnelle commune des commandements militaires des deux pays, couvrant des actions de formation d’officiers de différentes branches des forces armées pour « faciliter la connaissance mutuelle et la capacité d’agir ensemble ».

« En ce moment, à Caracal, le Portugal a engagé les forces déployées par le commandement de l’OTAN en Roumanie. Nous avons plus de forces dans un état de préparation élevé qui peuvent être conçues selon les instructions du commandement européen de l’OTAN », a-t-il souligné.

Lors de la conférence de presse, un journaliste roumain a demandé à António Costa combien de temps encore les troupes portugaises resteront en Roumanie.

« Ce n’est pas à nous de choisir les missions qui nous sont confiées, mais, naturellement, les missions qui nous sont confiées en Roumanie ont l’avantage d’avoir un travail préalable et conjoint qui a été développé par les deux pays. C’est un domaine où nous nous sentons à l’aise pour mener à bien cette mission », a répondu le Premier ministre portugais.

À ce stade, António Costa a profité de l’occasion pour dire qu’il note « avec satisfaction que le gouvernement roumain a apprécié la contribution apportée par les forces armées portugaises ».

« Nous sommes aux ordres du commandement européen de l’OTAN pour mener à bien les missions qui nous sont confiées, dès le début ici en Roumanie », a-t-il ajouté.

PMF // ACL