«Le solde vérifié jusqu'en juillet résulte de déficits des soldes des biens et des revenus primaires, qui ont été partiellement compensés par l'excédent des échelles des services, des revenus secondaires et des capitaux», signale la Banque du Portugal (BdP).

Au cours des sept premiers mois de 2020, malgré la contribution négative à la balance, le déficit de la balance des biens a diminué de 2 615 millions d'euros par rapport à la même période l'an dernier.

Cependant, l'excédent de la balance des services a diminué de 5 022 millions d'euros.

"Cette baisse s'est essentiellement justifiée par la forte baisse du solde du poste voyages et tourisme, de 4 289 millions d'euros", signale-t-il.

Jusqu'en juillet, les exportations de biens et services ont diminué de 23,3% (15% dans les biens et 38,4% dans les services) et les importations de 18,8% (17,6% dans les biens et 23,9% dans les services) .

En juillet, les exportations et importations de biens et services ont enregistré des baisses sur un an de respectivement 25,9% et 22,3%, la BdP soulignant la réduction sur un an du solde des voyages et du tourisme de 1262 millions d'euros, résultant d'un diminution de 65,9% des prêts et de 41,8% des dettes.

Entre janvier et juillet 2020, le déficit du compte des revenus primaires s'est réduit de 1156 millions d'euros par rapport à la même période à -2 259 millions d'euros.

«La diminution du déficit a été largement justifiée par la réduction du paiement des revenus de placements aux entités non résidentes», dit-il.

L'excédent du compte des revenus secondaires, quant à lui, a diminué de 104 millions d'euros, en raison d'une augmentation du paiement des transferts courants à l'étranger par rapport à la même période l'an dernier.

À son tour, le solde du compte de capital a augmenté de 262 millions d'euros par rapport à la même période de l'année dernière, principalement en raison d'une augmentation des recettes provenant des fonds communautaires.

Jusqu'en juillet 2020, le solde du compte financier a enregistré une diminution de l'actif net du Portugal, par rapport à l'extérieur, d'un montant de 1736 millions d'euros.

Selon l'institution, «cette diminution est principalement due à l'augmentation des engagements de la Banque du Portugal envers l'Eurosystème et à l'investissement des non-résidents en titres de créance publics portugais».

En revanche, il y a eu «une augmentation des avoirs bancaires par rapport aux entités non résidentes, notamment en titres de créance émis par des pays appartenant à l'Union monétaire, et une réduction des dépôts des non-résidents dans les banques nationales», justifie la BdP.

ICO // EA