Le corps de Valentina Fonseca, 9 ans, disparue, a été découvert.

Des informations parues peu après midi aujourd’hui indiquent que deux personnes ont été arrêtées.

Le journal télévisé SIC a rapidement mis à jour ces informations, affirmant que ces deux personnes étaient le père et la belle-mère de Valentina, au domicile duquel elle avait séjourné pendant le «confinement» de Covid-19.

Selon le père de SIC, Sérgio Bernardo « a avoué le crime » et a conduit la police à l’endroit où le corps de sa fille avait été caché.

On a peu expliqué les circonstances. Une conférence de presse est prévue aujourd’hui à 16 heures par Leiria PJ.

Cette histoire déchirante a été «pleine de trous» depuis qu’elle a éclaté jeudi dernier. Les journalistes sur place soulignent l’étroite collaboration que le GNR local et la protection civile ont eu avec la police criminelle de PJ.

La déclaration du PJ a également souligné le caractère «essentiel» de cette «articulation étroite».

La brève déclaration de la PJ confirme que «deux personnes ont été arrêtées soupçonnées d’être impliquées dans la mort de l’enfant.

« A 16h00, des explications supplémentaires seront données au Département des enquêtes criminelles de Leiria ».

Le tabloïd Correio da Manhã dit que tout indique que Valentina a été tuée jeudi (le jour où elle aurait disparu, cliquez ici).

Son corps était camouflé, dit le journal, mais pas enterré. Il y a la suggestion que le corps de la petite fille a été caché à une certaine distance, dans un quartier voisin.

natasha.donn@algarveresident.com