Les trois lignes de soutien social extraordinaire pour les travailleurs des arts, les entités artistiques et l'adaptation des espaces culturels, en raison du covid-19, ouvert lundi, a-t-on annoncé aujourd'hui.

Le calendrier et le mode d'accès à ces trois lignes de soutien, prévus dans le budget supplémentaire, ont été présentés aujourd'hui par la ministre de la Culture, Graça Fonseca, aux représentants du secteur.

Aux journalistes, Graça Fonseca a expliqué que, le 3 août, ils ouvriront la «ligne de soutien social» – de 30 millions d'euros et jusqu'à un plafond maximum de 34,3 millions d'euros – pour soutenir les artistes, techniciens et autres travailleurs; la «ligne de soutien aux entités artistiques», avec trois millions d'euros; et la «ligne d'accompagnement pour l'adaptation des espaces» aux mesures de maîtrise du covid-19, de 750 milliers d'euros.

Selon le ministre, l'accès à ces soutiens se fera via une plateforme gérée par la tutelle de la Culture, en lien avec la Sécurité sociale et l'administration fiscale, et le traitement sera automatisé en remplissant des formulaires.

Dans le cas de la «ligne de soutien social», il était initialement prévu de couvrir un univers de 18 mille bénéficiaires des arts et de la culture, mais Graça Fonseca a admis aujourd'hui qu'elle pourrait être étendue à davantage d'artistes et de techniciens, sans préciser combien.

Dans cette ligne d'aide sociale, 1 316,43 euros sont à allouer à chaque candidat remplissant les conditions, payés en deux versements en août et en septembre. La proposition initiale du programme de stabilisation économique et sociale (PEES) faisait référence au paiement des versements en juillet et septembre.

Dans la «ligne de soutien aux entités artistiques» (trois millions d'euros), les entités considérées comme éligibles et non soutenues dans les programmes de soutien soutenu de la direction générale des arts peuvent recevoir des fonds.

"Les entités ayant des contrats de soutien soutenus peuvent recevoir une prise en charge de la perte, qui a été prouvée, dans la limite de 7 500 euros", a précisé le ministre.

Quant à la «ligne d'accompagnement culturelle pour l'adaptation des espaces», chaque candidat ne peut percevoir qu'un maximum de deux mille euros.

Le ministre de la Culture a rappelé qu'au total, 70 millions d'euros de soutien extraordinaire à la culture sont disponibles, dans le cadre de la pandémie de covid-19, compte tenu également des 30 millions d'euros de financement de la programmation des réseaux culturels, en partenariat avec les communes, et le renforcement du budget de l'Institut du Cinéma et de l'Audiovisuel (ICA) avec 8,5 millions d'euros, prélevés sur le solde de gestion, et dont les règles d'accès seront publiées le 7 août.

Interrogée par Lusa, Graça Fonseca ne s'est pas engagée à maintenir cet extraordinaire soutien au secteur pendant l'hiver, compte tenu d'un éventuel nouvel arrêt de l'activité culturelle, du fait de la pandémie du covid-19.

"Ce qui va arriver en hiver, nous ne le savons pas, je ne peux pas anticiper les scénarios", a déclaré Graça Fonseca, refusant toujours de répondre aux journalistes pour savoir si elle a les conditions politiques pour continuer à la tête du ministère de la Culture.

Face aux informations, rapportées lundi, selon lesquelles le groupe informel União Audiovisuel soutient chaque semaine entre 150 et 160 travailleurs du secteur en difficulté, Graça Fonseca a répondu en approuvant le plan de soutien de 70 millions d'euros.

«Depuis le jour où l'état d'urgence a été déclaré, j'ai eu connaissance de nombreuses situations (…). Je suis bien conscient des situations dans lesquelles se trouvent de nombreuses personnes (…), et précisément à cause de cette situation, le gouvernement a approuvé un paquet de 70 millions d'euros il y a un mois et demi », a-t-il déclaré.

Concernant la Ligne de soutien d'urgence pour les arts – la première annoncée par la tutelle de la Culture au début de la pandémie de covid-19 -, Graça Fonseca a déclaré que «toutes les personnes et structures qui ont signé les protocoles de soutien ont déjà reçu les fonds respectifs. Il y en a environ 60 qui ne l'ont pas encore fait ».

Selon la tutelle, la Ligne d'urgence pour les arts, d'une valeur de 1,7 million d'euros, a reçu 1 025 candidatures, dont 636 ont été jugées éligibles et, parmi celles-ci, 311 seulement ont reçu un soutien.

Quant à l'enquête auprès des professionnels des arts, le ministre a indiqué que les questions qui seront posées dans le document sont toujours en cours d'élaboration, et sur la cartographie du tissu culturel, le délai pour le faire est de deux ans.

SS // MAG

Le contenu Trois lignes de soutien au secteur de la culture ouvertes lundi – Le gouvernement apparaît en premier à Visão.