Le Theatro Circo, à Braga, a accueilli 98 282 spectateurs en 2019 et disposait d'une billetterie proche de 400 mille euros, des chiffres qui cette année seront «bien inférieurs» en raison de la pandémie de covid-19, a été annoncé aujourd'hui.

Lors d'une conférence de presse pour présenter les résultats et faire le point sur la reprise de l'activité au Théâtre, la conseillère à la Culture de la Chambre de Braga, Lídia Dias, a également annoncé que le lieu avait eu un résultat positif de quatre mille euros.

Pour Lídia Dias, la «solidité des résultats» permet au Theatro Circo «de s'affirmer, en cette période de pandémie, par l'avant-garde et l'innovation».

Le maire, Ricardo Rio, a souligné que, malgré les difficultés causées par la pandémie et l'absence de soutien direct de l'État au fonds, le Théâtre a «honoré toutes ses responsabilités» qu'il avait assumées avec les partenaires, les prestataires de services et collaborateurs.

Ricardo Rio a souligné que le Théâtre «ne s'est pas arrêté», mais «n'a interrompu son activité extérieure que pendant quelques semaines», ayant pendant cette période opté pour un programme en ligne, comme cela s'est produit le 21 avril, jour où la maison a célébré ses 105 ans. et a eu une activité de plus de 15 heures, avec musique, danse et poésie.

«Nous avons eu 25 000 vues en direct», a déclaré Paulo Brandão, directeur artistique du Theatro Circo.

La maison a rouvert au public le 25 juin, après avoir déjà accueilli l'initiative «7 Quintas Felizes» et des séances de cinéma.

«Malgré toutes les limitations, nous avons eu plus de 950 spectateurs aux 7 Quintas Felizes et 300 aux séances de cinéma», a déclaré Paulo Brandão.

Avec les restrictions imposées par la pandémie, Theatro Circo a vu sa capacité maximale passer de 900 à 521 places environ, une réalité qui, si elle perdure, rend impossible la location de spectacles «plus chers».

Ces dernières années, le nombre moyen de spectateurs a été d'environ 100 000 spectateurs, un nombre qui cette année sera forcément beaucoup plus faible, en raison des mois de fermeture des portes et des restrictions en vigueur.

Selon Ricardo Rio, Theatro Circo vivait «une période continuellement très positive» de son activité jusqu'à la phase pandémique, enregistrant un programme éclectique et diversifié qui rencontrerait différents types de publics », de l'intérieur et de l'extérieur de la municipalité .

«Au cours des dernières années, le programme a réussi à avoir un effectif supérieur ou très proche de 100 000 spectateurs par an, un nombre remarquable pour un show room d'une capacité de près de 900 places», a-t-il déclaré.

Le maire a également souligné que le Théâtre est aussi «un catalyseur d'autres dynamiques» et participe activement à l'articulation de projets «de grande importance pour la ville», comme Braga Cultura 2030 ou Braga Media Arts.

Ricardo Rio a également souligné «l'audace» avec laquelle Theatro Circo assume des responsabilités supplémentaires.

«À partir de septembre, le Théâtre commence à coordonner le réseau d'espaces culturels à caractère programmatique sous l'autorité de la municipalité, avec l'incorporation du (bâtiment) 'gnration' et la préparation du nouveau Centre des arts médiatiques, qui sera situé dans l'ancien cinéma São Geraldo », a-t-il dit.

En août, le théâtre sera fermé et rouvrira en septembre avec un programme qui comprend plusieurs représentations d'artistes portugais, à partir du 5 avec Miguel Ângelo, qui aura Filipe Sambado et Chinaskee comme invités.

Une semaine plus tard, Theatro Circo reçoit Moullinex, avec l'invitée Selma Uamusse, suivi, le 18 septembre, de David Bruno, présentant le dernier album «Raiashopping».

Le lendemain, ils montent sur scène dans la salle de l'Avenida da Liberdade Medeiros / Lucas, avec Rui Souza au piano, tandis que Rui Massena clôture le mois de septembre le 26 septembre.

Toujours en septembre, le monologue théâtral «A Grande Vaga de Frio», avec Isabel Silvestre, est mis en scène le 11.

Paulo Brandão a également présenté le spectacle «De Mozart à Beethoven», le 3 octobre, de l'Orchestre philharmonique portugais, sous la direction d'Osvaldo Ferreira.

VCP (TDI) // SR