Une plate-forme de sept syndicats, qui a rencontré aujourd'hui la TAP, a critiqué le manque d'informations sur le plan de restructuration de la compagnie aérienne, qualifiant cette question d '«incroyable», selon un communiqué.

Dans la note, signée par le Syndicat des économistes (SE), le Syndicat des ingénieurs (SERS), le Syndicat des comptables (SICONT), le Syndicat des industries métallurgiques et connexes (SIMA), le Syndicat national des travailleurs de l'aviation civile (SINTAC), le Syndicat des cadres de l'aviation commerciale (SQAC) et par le Syndicat des techniciens de manutention aéroportuaire (STHA), la plate-forme a critiqué la performance du conseil d'administration (CA) de la compagnie aérienne.

«Après des mois de silence de la part du conseil d'administration de la TAP, sur (a) la situation actuelle et ses conséquences, nous avons été convoqués à une réunion technique, sous le thème du plan de restructuration», lit-on dans le communiqué.

Les syndicats, à l'image de ce qu'ont fait d'autres structures représentatives des travailleurs, ont regretté qu '«aucun membre du CA ou du CE (Comité exécutif) de la TAP» ne soit présent, ce qui «est clairement ignominieux (lire déshonneur) face à la situation actuel, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de leadership pour le montrer ».

La plateforme a également souligné qu '"il était incroyable de ne pas recevoir une seule information sur le plan de restructuration, qui devra être remis d'ici le 10 décembre à la Commission européenne".

«Sans faire abstraction du travail effectué et de celui qui l'a présenté, nous avons démontré notre profond mécontentement et – nous répétons ce que nous avions déjà écrit – c'est-à-dire que nous n'accepterons pas d'être confrontés au fait accompli», ont-ils garanti, rappelant que «toutes les compagnies aériennes européennes ont eu recours à des mécanismes temporaires d'aides d'État, en raison de la pandémie (covid-19) »qui leur permet d'avoir« 7 ans pour restituer les montants de l'aide, ainsi que la liberté d'exécuter leurs plans ».

Le Syndicat des travailleurs de l'aviation et des aéroports (Sitava) a également demandé aujourd'hui au Comité exécutif de TAP de les informer des négociations dans le cadre du plan de restructuration, après une réunion qui a considéré un "monologue" des représentants de l'entreprise.

Ce jeudi, le Syndicat national du personnel navigant de l'aviation civile (SNPVAC) a déclaré, à son tour, qu '«il est urgent de savoir quelles mesures concrètes auront un impact sur le personnel navigant de la TAP» à l'issue d'une réunion similaire.

Le Syndicat des pilotes de l'aviation civile (SPAC) a également indiqué qu'il attend une «nouvelle réunion technique» pour comprendre l'impact pour cette classe professionnelle.

Les réunions avec les représentants des travailleurs ont lieu dans le cadre du processus de restructuration de l'entreprise, dont la première phase du plan est déjà achevée, selon le ministre de l'Infrastructure et du Logement, Pedro Nuno Santos.

La semaine dernière, le ministre de l'Infrastructure a déclaré au Parlement que "la première phase" du plan de restructuration de la TAP "est terminée" et que les négociations avec les syndicats devaient commencer "tout de suite".

ALYN (MPE) // JLS

Contenu du TAP: La plate-forme des syndicats critique le manque d'informations sur le plan de restructuration apparaît en premier dans Visão.