La Cour administrative suprême (STA) a confirmé l'amende infligée au FC Porto pour comportement incorrect de ses supporters par le Conseil de discipline (CD) de la Fédération portugaise de football (FPF) lors d'un match contre Portimonense.

Selon le jugement auquel l'agence de Lusa a eu accès aujourd'hui, la STA a motivé la peine infligée par le FPF CD, de 13575 euros, pour responsabilité pour le comportement incorrect des fans «  bleus et blancs '', lors d'une visite en Algarve, le 24. jour de l'édition 2017/18 de la I League.

Les «  dragons '', vainqueur 5-1 du match, disputé le 25 février 2018, ont fait appel devant le Tribunal administratif central du Sud, qui a fait droit à la demande de Porto, après confirmation du Tribunal arbitral du sport (TAD) la décision de l'instance disciplinaire fédérale.

L'enjeu était de jeter des pétards, de la fumée et des pots colorés sur le terrain, dans un total de 17 dispositifs pyrotechniques, avant le début du match, et un pendant le match, l'invasion du terrain de jeu par trois fans également. comme cracher sur l'un des arbitres assistants.

La FPF a finalement fait appel auprès de la STA qui, selon l'arrêt du 18 juin, a maintenu l'amende, arguant que «sur les clubs de football et leurs sociétés sportives, il y a des devoirs particuliers pour prendre, prendre et mettre en œuvre des mesures efficaces non seulement dissuasifs et préventifs, mais aussi répressifs, des phénomènes de violence liés au sport et au manque d'esprit sportif, afin de créer les conditions indispensables pour que l'ordre et la sécurité dans les stades de football portugais deviennent une réalité ».

«Il appartient aux clubs de football / sociétés sportives de démontrer l'accomplissement par les membres avec leurs partisans des actions et des actes concrets destinés au respect de ces devoirs et, ainsi, de prévenir et d'éliminer la violence, et que ces actes et actions soient développés dans un moment avant l'événement, en particulier immédiatement avant ou pendant l'événement », lit-on dans la décision de cette instance d'appel.

Il s'agit de la 18e "victoire" fédérative dans les affaires qui ont atteint les juridictions supérieures, pendant le mandat actuel de Fernando Gomes à la présidence de la FPF, pour laquelle il a été réélu en 2016.

Le FC Porto était responsable de 16 des 17 recours qui ont été portés devant les tribunaux supérieurs, après un cours épuisé dans le domaine de la justice sportive et dans les tribunaux inférieurs, liés à des infractions commises par des supporters.

Parmi les clubs restants de la I Liga, le 8 juin, Benfica a connu une décision défavorable rendue par le STA, comme cela s'est produit avec le Sporting de Braga dans le cadre d'un processus décidé en mars 2019 par le tribunal administratif central, car la Cour suprême n'a pas admis le magazine. .

JP (RPC) // VR

Le contenu suprême confirme une amende au FC Porto pour un comportement incorrect des fans qui apparaît en premier à Visão.