Le ministre de l’Administration intérieure a annoncé aujourd’hui que le gouvernement présenterait une proposition législative, à soumettre à l’Assemblée de la République, pour revoir l’exercice du droit de réunion et de manifestation.

« Nous préparerons, dans mon bureau en collaboration avec la présidence du Conseil des ministres, une proposition de révision du décret-loi 406/74, qui réglemente l’exercice du droit de réunion et de manifestation », a déclaré Eduardo Cabrita dans la présentation de le rapport d’enquête de l’Inspection Générale de l’Administration Intérieure (IGAI) sur le rôle de la PSP dans les célébrations du Sporting en tant que champion national de football.

Selon le ministre, le décret-loi actuel en la matière est toujours « préconstitutionnel » et le Gouvernement va procéder à une initiative législative adéquate – un projet de loi – qui sera soumis pour examen et vote à l’Assemblée de la République.

Lors de la conférence de presse, Eduardo Cabrita a également déclaré que la concentration de supporters du Sporting près du stade, le jour de la célébration du champion national, était un usage abusif de la figure du droit de manifester.

« On considère que nous sommes ici face à un usage manifestement abusif de la figure du droit de manifester », a déclaré le ministre, pour qui cette concentration de sympathisants « n’avait rien à voir avec le cadre des raisons avec lesquelles, chaque jour, il s’exerce légitimement le droit de manifester pour des raisons politiques, syndicales et religieuses ».

Lundi, le ministère de l’Administration intérieure (MAI) a reçu le rapport de l’Inspection générale de l’administration intérieure (IGAI) sur la performance de la PSP dans les festivités du Sporting en tant que champion national de football.

L’enquête IGAI, dont la mission est d’assurer les fonctions d’audit, d’inspection et d’inspection de toutes les entités, services et organismes supervisés par le MAI, visait à l’exercice de la police de sécurité publique dans les célébrations.

Le Sporting a été sacré champion de football portugais le 11 mai pour la 19e fois, 19 ans après la dernière victoire, et pendant les festivités des affrontements entre supporters et forces de l’ordre ont eu lieu.

Des milliers de personnes se rassemblent près du stade et dans certaines rues de Lisbonne, enfreignant les règles de la situation de calamité due à la pandémie de covid-19, dans laquelle pas plus de 10 personnes sont autorisées sur les voies publiques, ni la consommation de boissons alcoolisées dans le rue.

La plupart des supporters n’ont pas non plus respecté les règles de santé publique en ne respectant pas la distanciation sociale, ni l’utilisation obligatoire de masques.

A l’époque, la PSP évoquait, dans un communiqué, que les célébrations des supporters du Sporting dans certains lieux de Lisbonne entraînaient des « modifications importantes de l’ordre public » et qu’il fallait renforcer le dispositif policier pour « rétablir l’ordre public et la tranquillité ». et « contenir les troubles », qui consistaient « à lancer, en direction de la police, divers objets dangereux, dont des bouteilles en verre, des pierres et des artefacts pyrotechniques, qui ont également touché d’autres citoyens ».

Le PSP a affirmé avoir utilisé les forces de l’ordre, y compris le tir de balles en caoutchouc, pour lutter contre « le comportement désordonné et hostile de certains supporters ».

La PSP a arrêté trois personnes, identifié 30 autres et saisi 63 engins pyrotechniques.

PC (CMP) // HB

Le contenu Sporting Campeão : le gouvernement avance avec une proposition législative visant à revoir le droit de manifester apparaît d’abord dans Visão.