De nouvelles productions sont également en cours de répétition, pendant l'été des représentations sont prévues, de préférence en plein air, qui emmèneront le «Teatro D. Maria à la ville», et en septembre, l'ouverture de la nouvelle saison aura lieu plus tôt que d'habitude. , a déclaré le président du conseil d'administration, Cláudia Belchior, à Lusa.

Environ trois mois après la suspension de la programmation en raison de la pandémie de Covid-19 et après avoir initialement annoncé qu'il ne reprendrait les représentations théâtrales qu'à partir de septembre, le Théâtre national D. Maria II (TNDM) rouvre ses portes au public les 20 et 21 juin, avec l'émission «By Heart» et un programme qui a permis de «reprogrammer les 18 spectacles» prévus, a-t-il confié à Lusa Cláudia Belchior.

Selon le responsable, les fonds récoltés lors de l'émission «By Heart» reviendront à un fonds d'urgence pour les professionnels de la culture, qui éprouvent des difficultés avec cet arrêt forcé en raison des mesures restrictives imposées par le gouvernement pour arrêter la propagation du nouveau coronavirus .

Cette annonce a encouragé tous ceux qui travaillent dans le théâtre, a déclaré Cláudia Belchior, notant que "les gens se sentent en sécurité avec le nouveau spectacle et avec la réouverture".

Les initiatives prévues au cours de l'été se dérouleront essentiellement en dehors de l'espace théâtral, qui est utilisé pour les répétitions des représentations en attente.

«Lorsque nous nous sommes arrêtés, le 13 mars, nous étions à la veille des débuts, nous étions dans la phase de création, entamions les répétitions et nous devions tout suspendre. Les professionnels répètent maintenant et nous ne pouvons pas utiliser les installations », a déclaré Cláudia Belchior.

En ce moment, la pièce de Tónan Quito «La vie vous avalera» est en cours d'élaboration, sur la base des quatre pièces principales de Tchékhov, une coproduction avec le São Luiz Teatro Municipal.

La saison commence plus tôt cette année, elle a été avancée au 2 septembre (quand elle commence généralement entre 15 et 20), pour rattraper le temps perdu et "réussir à faire tous les spectacles", a déclaré le président du conseil d'administration du théâtre, ajoutant que ce n'est qu'ainsi qu'il a été possible de reprogrammer les 18 spectacles.

Tout en travaillant à l'intérieur, les spectacles sont exécutés à l'extérieur. Dans ce contexte, TNDM participera au Festival ao Largo, en collaboration avec le Théâtre National de São Carlos, le 12 juillet, avec le spectacle «Sopro» – également de Tiago Rodrigues, directeur artistique de D. Maria -, et soyez au Festival d'Almada, le premier week-end de juillet.

Il «conçoit également une initiative», en collaboration avec l'administration de l'hôpital de Santa Maria.

"Nous allons prendre une initiative pour être avec les professionnels de la santé, pour les remercier publiquement et pour rejoindre la culture et la santé", a-t-il déclaré.

Sans donner de détails, car l'initiative est toujours en cours de planification et de planification, Cláudia Belchior a déclaré que «l'idée sera toujours de quitter le théâtre et d'être dans les installations qui appartiennent à Santa Maria».

«Nous voyons également des espaces dans la ville pour des spectacles plus petits, une entrée gratuite et des préférences à l'extérieur, en juillet. Nous allons ouvrir de façon très intéressante: emmener le Teatro D. Maria en ville », a-t-il ajouté.

Quant aux spectacles internationaux qui avaient déjà été annoncés, ils seront tous reprogrammés – comme dans le cas de «Bajazet», qui sera en scène entre la fin de cette année et le début de la prochaine -, et «la collaboration avec le Festival d'Alkantara existera également» .

Une partie de la programmation prévue pour la période de mars à juin a été diffusée sur «en ligne», comme c'est le cas pour «Le club des poètes vivants» et certaines initiatives pour les enfants.

Le succès de la mise à disposition d'émissions en ligne a été si «surprenant», avec «près de 120 000 vues», que TNDM a décidé de conserver une programmation sur les réseaux sociaux, comme le marathon de lecture «Os Lusíadas», par António Fonseca, « qui fait réciter des chansons »de cette œuvre de Luís Vaz de Camões, a souligné Cláudia Belchior.

Dans le cadre du "plan de déconfiguration", les cinémas, théâtres et spectacles du Portugal ont été autorisés à rouvrir à partir du 1er juin, mais le Teatro Nacional D. Maria II a initialement annoncé qu'il ne rouvrirait qu'en septembre.

À propos de ce changement, Cláudia Belchior a expliqué que c'était, d'une part, les «inconnues» que la possibilité de réouverture entraînerait, d'autre part, l'incertitude quant à leur réussite en si peu de temps (à partir du moment où la réouverture a été annoncée jusqu'au date) retourner au travail normalement.

«Nous avons eu l'annonce de la réouverture des cinémas presque fin mai. Nous n'avions aucune perspective de savoir quand nous travaillerions à pleine capacité. Nous voulions savoir comment travailler en toute sécurité. Il y a eu beaucoup d'inconnues, malgré notre propre plan d'urgence », a expliqué le responsable du théâtre.

De plus, des travaux étaient en cours dans cet espace, qui avait avancé en mai, pour avoir l'été pour préparer les premières.

Cependant, avec l'annonce de la réouverture des théâtres, le nombre d'infection diminuant et les signes d'évolution de la maladie étant de plus en plus encourageants, mais en même temps que l'espace de théâtre occupé, une situation de conflit s'est créée entre le désir de rouvrir et le doute sur la façon de le faire.

«Il y a une grande préoccupation pour les théâtres créatifs: comment ouvrir soudainement sans avoir répété? Donc, je pense que cette solution est très bonne. Nous avons réussi à concevoir un calendrier facile à assembler », a déclaré Cláudia Belchior, se référant également au fait que les travailleurs« étaient très heureux de revenir aux répétitions – avec des masques fabriqués par l'équipe de garde-robe – parce que pour ceux qui ont l'habitude de travailler tous les jours pour un public, le confinement était terrible ».

AL // MAG