En raison de la pandémie de covid-19, les autorités portugaises ont ouvert pour la première fois un bureau de vote supplémentaire à l’ambassade du Portugal, ce qui a surpris certains électeurs qui se sont rendus au consulat général, également dans la capitale britannique, où les bureaux de vote se sont concentrés élections précédentes.

L’ambassade et les consulats ont conseillé sur leurs pages officielles et sur les réseaux sociaux de consulter au préalable le site Web du ministère de l’Intérieur [https://www.recenseamento.mai.gov.pt/], mais l’information n’a pas atteint tout le monde.

«Apparemment, mon bureau de vote n’était pas là. J’ai consulté en ligne, mais je n’avais pas réalisé que cette année il y avait aussi des votes à l’ambassade et donc je devais venir ici et maintenant je vais à l’ambassade », a déclaré à l’agence Lusa Rita Fouta, venue du sud de Londres.

Il s’en moquait car, disait-il, « il est toujours important d’exercer le droit de vote, c’est le devoir des citoyens, où qu’ils soient ».

« Cette année, comme ce n’est pas la plus pratique pour se rendre au centre de Londres, il est toujours important de faire le sacrifice », a-t-il ajouté.

Pedro Xavier, membre actif de la communauté portugaise au Royaume-Uni, où il vit depuis plusieurs décennies, a déclaré qu’il avait également été surpris par le changement, car il avait toujours voté pour le consulat.

« Comme moi, de nombreuses personnes que je connais ont été décontenancées par ce manque d’informations de la part des autorités, que ce soit de la Commission électorale nationale, des postes diplomatiques et du gouvernement lui-même », a-t-il commenté.

Lusa a parlé à davantage de personnes touchées et cherchaient des informations sur la façon de se rendre à l’ambassade sur leur téléphone portable, mais la plupart n’étaient pas dérangées par le voyage supplémentaire en cette journée froide mais ensoleillée.

«Je crois que ces élections seront votées beaucoup car, contrairement à ce qui est dit, que la pandémie gardera les gens chez eux, je pense que c’est aussi une échappatoire pour que les gens quittent leur domicile et viennent exercer leur droit vote », a déclaré Xavier.

Pour Débora Duarte, c’était la première fois qu’elle votait en dehors du Portugal, où elle était partie il y a cinq ans.

«C’est mon devoir civique et parce que le Portugal est actuellement dans une mauvaise situation. Mais il y a un candidat que je ne veux pas du tout gagner et c’est pourquoi j’ai décidé de voter aujourd’hui. Je pense qu’il y a des choses plus importantes en ce moment que la pandémie et qu’ils prennent toutes les précautions nécessaires pour que les gens maintiennent leur distance sociale. Il n’y a aucun problème à venir voter », a-t-il garanti.

Liliana Freitas comprend également que la pandémie n’est pas une raison suffisante pour empêcher les gens de voter, bien au contraire.

«Venez voter, peu de monde, venez tôt et votez. Je viens d’envoyer des photos à des amis qui vivent à Londres et craignaient qu’il y ait beaucoup de monde, avec des lignes. Non, ce n’est pas le cas, venez voter », a insisté.

Outre les transports en commun, taxi, moto ou voiture, certains Portugais en ont profité pour voter pour leur course matinale ou leur balade à vélo.

«Depuis le début de la détention, j’évite autant que possible d’utiliser les transports en commun. Comme j’habite à une demi-heure d’ici, j’en profite et fais un petit tour hygiénique. Profitez pendant qu’il fait beau », a-t-il expliqué à Lusa.

Des bureaux de vote pour les citoyens portugais enregistrés au Royaume-Uni sont disponibles à l’ambassade du Portugal à Londres, au consulat général à Londres, au consulat général à Manchester et au consulat honoraire à Belfast, en plus du consulat honoraire à Saint-Hélier (île de Jersey) et Consulat honoraire à Hamilton (Bermudes).

Au total, 140 854 électeurs sont inscrits au Royaume-Uni, soit une augmentation de 5 000% par rapport aux 2 800 inscrits aux élections présidentielles de 2016, au cours desquelles seulement 583 ont voté, soit une abstention de 79%.

L’augmentation du nombre d’électeurs inscrits est en grande partie due à l’inscription automatique des émigrants avec une carte de citoyen valide, qui résulte d’une modification de la loi, apportée en 2018.

Des élections présidentielles sont prévues le 24 janvier et c’est la 10e fois que les Portugais sont appelés à choisir le président de la République en démocratie, depuis 1976.

Sept candidats se présentent aux élections, Marisa Matias (soutenue par le bloc de gauche), Marcelo Rebelo de Sousa (PSD et CDS / PP) Tiago Mayan Gonçalves (Initiative libérale), André Ventura (arrive), Vitorino Silva, mieux connu sous le nom de Tino de Rans , João Ferreira (PCP et PEV) et l’activiste PS Ana Gomes (PAN et Livre).

BM // PJA

Lusa / fin

Contenu présidentiel: le bureau de vote a surpris les électeurs londoniens d’abord dans Vision.