A 16h30, il y avait déjà des milliers de personnes éparpillées autour de la salle, où en plus de plusieurs scènes, il y a une grande roue, un « toboggan » et une série de « stands » de marques avec animations et distribution de cadeaux – de foulards et chapeaux aux bouteilles de lait et de fromages, en passant par les canapés gonflables.

A peine entrés dans la salle, Beatriz et Renato espèrent « s’amuser beaucoup, profiter de l’ambiance et écouter de la musique ».

Muse est le groupe qu’ils ont le plus envie de voir sur scène et c’est lors du concert du groupe que Beatriz entrera dans une nouvelle année de vie. « J’ai mon anniversaire à minuit et c’est ma première fois à Rock in Rio, je pense que ce sera [uma noite] très bien fait », a-t-il déclaré à Lusa.

Comme pratiquement tout le public, aucun d’entre eux ne porte de masque. « Honnêtement, je ne suis pas trop inquiet en ce moment. [com a covid-19]. On est dehors donc je pense que les gens commencent déjà à l’oublier, ça commence déjà à être normal », a-t-il dit, soutenu par Renato : « tant que tout est dehors et qu’on est tous en sécurité, je pense qu’il n’y en a pas beaucoup des soucis ».

Le Covid-19 n’est d’ailleurs plus de quoi inquiéter Maria, nouvelle venue dans les festivals de musique. « Je n’ai pas pu venir plus tôt à cause du covid, mais jusqu’à présent ça va très bien. J’attends de la bonne musique et je m’amuse beaucoup », a-t-il partagé avec Lusa quelques heures après être entré dans la salle.

Même s’il était aussi adolescent, comme Maria, pour Edgar c’est déjà sa deuxième participation à un grand festival de musique. En compagnie de son père, Ricardo, Edgar attend aujourd’hui « un grand concert » de Muse.

Le groupe dirigé par Matt Bellamy réunit les deux, même si ce qui les a amenés à acheter des billets, ce sont les Foo Fighters, « qui ont eu la malchance d’avoir leur batteur mort », finissant par annuler la tournée qui comprenait le concert au Portugal.

« Mais heureusement, ils l’ont fait. [a organização do festival] trouver une très bonne alternative et nous étions également très heureux d’avoir l’occasion de voir ce groupe », a-t-il déclaré.

Sur ce retour des festivals, Ricardo attend « de la bonne musique, de la bonne ambiance, beaucoup de joie et du bon temps en famille ».

Ce père assume qu' »il y a toujours un peu » d’inquiétude concernant le covid-19. « Mais petit à petit on lâche le truc, heureusement. Maintenant, les préoccupations sont différentes. Mais avec un peu de prudence et un peu de distance, ce qui sera un peu difficile, ça se passe bien », a-t-il déclaré.

Comme Ricardo et Edgar, Carlos et Sofia ont également acheté un billet pour Rock in Rio Lisboa à cause des Foo Fighters.

« Mais comme on avait déjà la gueule de bois d’un festival, on est quand même venus. Nous aimons aussi Muse, alors… », a déclaré Sofia.

Aujourd’hui, ils attendent « du fun, de la musique et de la nostalgie » d’un festival. Des inquiétudes concernant le covid-19 ? « N’importe quoi ».

Aujourd’hui, Muse ferme la scène Mundo, la plus grande du festival, où se produisent également Xutos & Pontapés, Liam Gallagher et The National.

Sur les scènes restantes, entre autres, Zanibar Aliens, Ego Kill Talent, The Black Mamba, Linda Martini, Izal et Moullinex & Xinobi, Bombino, Sara Correia, Vado, Loreta KBA, Goband et The Group se produisent.

Le 9e Rock in Rio Lisboa aura également lieu le dimanche et les 25 et 26 juin.

La « cité du rock » ouvre à 12h00 et ferme à 2h00, chacun des quatre jours du festival.

JRS // JNM