Dans une publication sur le réseau social Twitter, Rui Rio a réagi aux déclarations du nouveau leader parlementaire du PS, qui a laissé entendre aujourd’hui que le PSD aurait rendu le nom de João Cotrim de Figueiredo (IL) irréalisable pour la vice-présidence de Bureau du Parlement, sur la base des résultats des candidats des différents partis.

« Pour le PS, face à la tête de deux candidats lors d’une même élection, dans un cas c’est un résultat naturel, dans l’autre il y a des coupables. Coupable… d’avoir voté », dit Rui Rio.

Pour le président du PSD, il s’agit d’une « interprétation très curieuse d’un parti qui dispose d’un nombre suffisant de députés pour pouvoir élire seul tous les candidats », évoquant les 120 parlementaires socialistes, soit plus que la majorité absolue nécessaire de 116 pour élire les vice-présidents du parlement.

Le parlement a « échoué » aujourd’hui les deux candidats proposés par Chega pour les « vices » de l’Assemblée, Diogo Pacheco de Amorim (35 voix pour) et Gabriel Mithá Ribeiro (37 voix pour), ainsi que le député et président du Initiative libérale, João Cotrim Figueiredo (108 voix pour).

Seuls deux des quatre candidats à la vice-présidence ont été élus, Edite Estrela (PS) et Adão Silva (PSD).

Dans une réaction à l’issue du vote, à l’Assemblée de la République, le leader parlementaire du PS, Eurico Brilhante Dias, a déclaré que « les journalistes ont accès aux résultats partiels des votes et il n’est pas difficile de comprendre quelle politique voulait rendre la candidature du candidat irréalisable.” le député João Cotrim Figueiredo”.

« Mais, naturellement, le vote est secret et, par conséquent, cette déclaration doit être vérifiée, mais à la lecture des résultats, il n’y a aucun doute quant à qui a décidé d’opposer son veto au nom de M. Cotrim Figueiredo », a-t-il déclaré.

Lorsqu’on lui a directement demandé s’il faisait référence au PSD, Eurico Brilhante Dias a répondu : « Je ne peux pas faire cette déclaration péremptoire, je ne le ferai pas. Mais les journalistes regardent facilement les résultats électoraux et peuvent objectivement percevoir la variation des résultats entre les candidats et ce qui est arrivé notamment au député João Cotrim de Figueiredo. Ce ne sera pas difficile à comprendre.

Quant aux députés Chega, Brilhante Dias a déclaré que « c’était le résultat naturel, répété deux fois, car en conscience les députés de la plupart des partis considéraient qu’il n’était pas approprié qu’une force politique non démocratique soit représentée au Bureau de l’Assemblée ». de la République ».

« Les députés PS ont clairement distingué les candidats des forces politiques démocrates des candidats des forces politiques anti-démocratiques à forte connotation raciste et xénophobe, et cela s’est traduit par le vote d’aujourd’hui », a-t-il souligné.

Le groupe parlementaire PSD compte au total 77 députés et ses candidats aux sièges du Bureau de l’Assemblée de la République ont toujours obtenu plus de 180 voix – des résultats toujours supérieurs aux candidats du PS, qui dispose de la majorité absolue à l’Assemblée de la République et un banc de 120 parlementaires.

SMA (ARYL) // RBF