Ces priorités politiques ont été transmises à l'agence Lusa par Ana Catarina Mendes, qui aujourd'hui, en fin d'après-midi, au Centro Cultural de Belém, ferme les «heures de travail» du groupe parlementaire PS – une initiative qui sera ouverte par le Premier ministre, António Costa, à 10h30.

Dans l'après-midi, après les interventions ouvertes à la presse du secrétaire général adjoint du PS, José Luís Carneiro (au déjeuner) et du secrétaire d'État aux affaires parlementaires, Duarte Cordeiro (à la réouverture des travaux), le groupe socialiste discute de trois de ses prochaines initiatives législatives: nouvelle réglementation du télétravail, loi sur les bases climatiques et nouveau statut des ordres professionnels.

«Ces journées se dérouleront dans un contexte totalement atypique (à la suite de la pandémie de covid-19), dans lequel il est nécessaire de récupérer le pays économiquement et socialement. À l'heure où le plan de relance et de résilience du Portugal est en discussion, je pense qu'il est essentiel que le groupe parlementaire PS apporte sa contribution », a déclaré Ana Catarina Mendes.

Selon le leader de la magistrature PS, les députés socialistes débattront «de trois propositions législatives, dont une sur la régulation des nouvelles formes de travail, à savoir le télétravail».

"S'il y a une chose que cette pandémie a montré, c'est que le télétravail est une réalité très présente, mais qu'il ne peut pas être régulé sans oublier les composantes fortes du dialogue social et de la négociation collective", a-t-il prévenu.

Toujours selon le président du groupe parlementaire PS, un autre thème prioritaire "est celui de la transition climatique, qui incarne le corps d'une loi de base climat déjà élaborée lors de la précédente législature et qui est désormais d'actualité".

Au matin de cette journée de travail du banc socialiste, après l'intervention d'António Costa, les députés du PS discuteront avec le Premier ministre des questions liées à la transition numérique et à l'économie inclusive, à la réindustrialisation et aux autres conséquences de la pandémie du covid-19 en termes sociaux.

«Cette pandémie a aggravé les situations d’inégalité sociale. Quand on regarde les maisons ou la façon dont la société traite ses aînés, il faut remonter. Il faut construire un agenda pour l'enfance et la jeunesse qui se déroule tout au long de la vie, de l'accès au logement et à la santé », a justifié le président du groupe parlementaire PS.

Dans ce contexte, Ana Catarina Mendes a également mentionné que l'augmentation de la longévité des citoyens crée de nouvelles demandes en termes de réponse au Service national de santé.

"Nous devons regarder de manière plus inclusive une société qui a plusieurs strates et plusieurs générations, mais qui a besoin d'une solidarité intergénérationnelle", a-t-il ajouté.

PMF // JPS

Le contenu PS donne la priorité à l'agenda environnemental et du télétravail au début de la session législative apparaît en premier dans Visão.