Le processus d'indemnisation des blessés graves dans les grands incendies de 2017 est pratiquement terminé, avec seulement un des 75 cas en suspens, a déclaré le Médiateur, qui estime que l'indemnisation s'élève à environ 11 millions d'euros.

«Le processus d'indemnisation pour les blessures graves causées par les incendies, qui a commencé en mars 2018, est également presque terminé. 187 demandes de dommages et intérêts ont été admises et envoyées à l'Institut national de médecine légale et des sciences judiciaires, qui a qualifié 75 personnes de «blessés graves» et, au moment de la présentation du présent rapport, la proposition d'indemnisation dans un seul cas (qui a déjà reçu une compensation provisoire) », ajoute un communiqué du Médiateur.

Le rapport annuel d'activités du Médiateur a été remis aujourd'hui au Parlement par le Médiateur Maria Lúcia Amaral et, dans le communiqué de presse, il est noté l'achèvement du processus d'indemnisation, une compétence extraordinaire attribuée au Médiateur par le Conseil des ministres et qui a été traité plus en détail dans le rapport précédent.

"Au total, les décisions du Médiateur sur l'indemnisation à verser par l'Etat à ces 75 personnes gravement blessées s'élèvent à environ 11 millions d'euros", ajoute le communiqué sur le processus désormais clos.

En août 2018, le Médiateur a déclaré qu'il avait admis 188 des 195 demandes d'indemnisation des victimes des incendies de 2017 et avancé avec un paiement intermédiaire de deux millions d'euros aux 61 qui à l'époque avaient déjà été classés comme "gravement blessés".

Maria Lúcia Amaral «a décidé de procéder à un paiement intermédiaire aux victimes des incendies de juin et octobre 2017 qui, après évaluation clinique, ont reçu la qualification de« gravement blessé »de l'Institut national de médecine légale et des sciences judiciaires (INMLCF)», de l'Institut National Legal Medicine and Forensic Sciences (INMLCF), fait référence à une note publiée à l'époque.

Compte tenu du nombre élevé de demandes, de la complexité de l'évaluation de chaque cas et des différents types de dommages à indemniser, le Médiateur a estimé que «c'est la procédure qui concilie le mieux la volonté de minimiser les dommages toujours ajoutés par tout retard et la nécessité d'assurer un traitement adéquat, juste et équitable ».

Le communiqué publié aujourd'hui rappelle que le processus d'indemnisation des victimes mortelles des grands incendies de juin et octobre 2017 s'est achevé à l'été 2018, avec 300 demandes d'indemnisation admises pour 115 décès et le montant total d'indemnisation proposé par Maria Lúcia. Amaral pour environ 31 millions d'euros.

En 2019, le processus d'indemnisation des membres de la famille et des héritiers des cinq victimes mortelles de l'accident sur la route municipale de Borba, à côté d'une carrière, a également été clôturé en novembre 2018.

Le processus a été conclu par le Médiateur en juin 2019.

«Il y avait 19 demandeurs qui ont présenté des demandes de dommages-intérêts, qui ont tous accepté les propositions du Médiateur. Au total, l'indemnité versée par l'Etat est d'environ 1,6 million d'euros », indique le communiqué rendu public aujourd'hui.

IMA // HB