Le président de la Commission électorale nationale (CNE) a estimé aujourd’hui que le vote aux élections présidentielles de dimanche « est sûr » et a demandé aux électeurs de savoir à l’avance où ils exercent leur droit de vote.

Ces prises de position ont été transmises par le juge conseiller Soreto de Barros, lors d’une conférence de presse, qui s’est tenue à l’Assemblée de la République et qui avait pour but de garantir les conditions de sécurité par rapport à l’élection de dimanche.

«Dans un environnement de peur juste et aussi de peur, parfois pas très rationnel, nous allons élire le président de la République pour la dixième fois. Il est prudent de voter, tant que les règles déjà connues de distance physique, d’utilisation d’un masque, de désinfection et d’étiquette respiratoire sont respectées », a-t-il déclaré.

Le président de la CNE a par la suite défendu que l’acte de vote «ne comporte pas les risques d’un dîner de Noël ou d’autres rassemblements, même comportant moins de risques que d’aller faire les courses».

«La minute devant le président du bureau de vote, à environ deux mètres de distance, semble beaucoup plus sûre que les nombreuses minutes devant la boîte après avoir touché des marchandises déjà manipulées. Si vous avez encore peur de la contagion car, malgré la désinfection de vos mains, le président touche votre carte de citoyen, alors vous pouvez prendre un sachet en plastique transparent et y fermer votre carte », a-t-il suggéré.

Le président de la CNE a également laissé quelques recommandations aux citoyens, affirmant que «voter est encore plus sûr si tout le monde n’y va pas en même temps», c’est-à-dire s’il est possible «d’éviter les rassemblements».

« Rassembler c’est comme attendre, attendre est comme l’impatience et l’impatience mène à l’insouciance », a-t-il prévenu.

Le juge-conseil a également appelé les électeurs à s’assurer à l’avance où ils voteront, « car il y a eu quelques changements avec l’augmentation substantielle du nombre de bureaux de vote ».

Lors de la conférence de presse, le président du CNE a également soutenu que les différentes candidatures à la présidentielle, «surmontant les difficultés imposées par la pandémie, ont pu présenter leurs programmes sans aucune autre contrainte, et le rôle irremplaçable des médias doit être ici souligné».

« Le fait que l’élection se déroule à la date prévue est, en soi, une valeur », a-t-il souligné, avant de faire référence aux pouvoirs de la CNE face aux actes électoraux.

«Le CNE ne fait pas les règles de l’élection, ni ne les organise. L’Assemblée de la République a le droit exclusif d’établir ces règles. Les conseils municipaux et les conseils paroissiaux assurent leur organisation pratique. C’est un travail exigeant », a-t-il déclaré.

Pour cette raison, le CNE, «tout en valorisant les opinions négatives et les plaintes des citoyens, a déjà eu l’occasion d’attirer l’attention sur l’énorme effort de tous ceux qui ont contribué au classement de cette élection, en mettant l’accent sur les maires et les conseillers. paroisse, ainsi que pour les autres élus des autorités locales et les travailleurs qui les ont aidés », a-t-il ajouté.

PMF // MSF

Contenu présidentiel: CNE souligne que le vote est sûr et que les électeurs doivent savoir où ils votent apparaît en premier dans Vision.