Les chiffres de Covid de samedi montrent qu'il y a eu un autre nombre «record» de récupérations au cours des dernières 24 heures, ainsi qu'une réduction du nombre de personnes traitées à l'hôpital.

Le dernier bulletin a enregistré 4 868 nouveaux cas et 87 décès. Un autre «point bas» est que trois autres victimes ont été admises dans des unités de soins intensifs déjà «plus pleines que jamais».

Mais dans l’ensemble, l’image est conforme aux prévisions selon lesquelles la deuxième vague a «atteint son apogée» et est maintenant en train de «diminuer».

Avec 6 829 personnes jugées «récupérées» de leurs tests positifs (sachant que beaucoup n’auront eu aucun symptôme), le nombre de «cas actifs» dans le pays a diminué de plus de 2 000 à 80 086.

Expliquez les rapports, c'est le deuxième jour consécutif où il y a eu plus de récupérations que de nouveaux cas.

Le nord continue d'être la région la plus touchée, représentant plus de la moitié du nouveau nombre de cas (2 496) et 42 des décès.

Suit Lisbonne / Vale do Tejo (1313 nouveaux cas / 29 décès), puis vient le Centre (775 nouveaux cas / 11 décès), l'Alentejo (127 cas / quatre décès) et l'Algarve (94 cas et un décès).

Les régions autonomes présentent également de nouvelles infections; pas de décès – mais les Açores, qui opèrent sous les restrictions les plus strictes en termes de n'autoriser que les personnes pouvant présenter des tests Covid négatifs sur le territoire, sont soudainement la région portugaise avec le plus grand taux de transmission. Les chiffres réels sont encore faibles, mais le taux de Rt est de 1,19 «bien au-dessus de la moyenne nationale de 1,05», explique TSF radio.

Quant à la semaine prochaine, on espère que les chiffres des USI commenceront à refléter le pic de la deuxième vague et commenceront à baisser. Mais c'est quand même un moment très compliqué, explique João Gouveia, président de la Société portugaise de médecine intensive, car la pandémie se poursuit alors que nous entrons dans «la pluie et le froid» de l'hiver, cela signifiera presque certainement une augmentation des patients atteints de d'autres pathologies nécessitant une assistance hospitalière.

natasha.donn@algarveresident.com

image: du site Web de l'autorité sanitaire DGS encourageant les gens à se débarrasser correctement de leurs masques jetables