La PJ a saisi 12 millions d'euros au Portugal dans le cadre d'une opération de police transnationale qui s'est terminée avec 45 détenus dans plusieurs pays et le démantèlement d'une organisation de trafic de cocaïne et de blanchiment d'argent, a annoncé aujourd'hui la police.

«Les éléments disponibles à ce jour indiquent que l'organisation criminelle aujourd'hui démantelée était responsable de l'introduction d'au moins 45 tonnes de cocaïne par an sur le continent européen, expédiées du Brésil, par voie maritime», révèle la Police judiciaire (PJ) dans un rapport.

Selon la PJ, dans le cadre de cette opération, avec le soutien d'Europol, 15 perquisitions (nationales et autres) ont été effectuées au Portugal, ce qui a conduit à la saisie d'un grand volume de documentation, de matériel informatique, de télécommunications, entre autres éléments de preuve pertinents, ainsi que la saisie de deux immeubles au Portugal évalués à 2,5 millions d'euros.

Au Portugal, l'opération a également permis la saisie de plusieurs comptes bancaires dont les soldes n'ont pas encore été entièrement comptabilisés.

L'action des autres policiers étrangers dans cette opération a également permis la saisie de deux millions de reais (314 milliers d'euros) et 169 milliers de dollars américains (14 milliers d'euros) en espèces au Brésil, 300 milliers d'euros en espèces en Belgique, 163 biens au Brésil ( valorisés à plus de 132 millions de reais, soit 20,7 millions d'euros), deux immeubles en Espagne (valorisés à quatre millions d'euros), 37 avions au Brésil, 70 véhicules de luxe au Brésil, en Belgique et en Espagne et des actifs valeur financière pas encore entièrement déterminée.

La vaste opération policière transnationale, publiée seulement aujourd'hui, a débuté le 23 dernier, simultanément au Brésil, au Portugal, en Espagne, en Belgique et aux Pays-Bas, impliquant 179 perquisitions à domicile et à l'extérieur.

Sur les 45 suspects arrêtés, 38 étaient le Brésil, quatre en Belgique, un en Espagne et deux à Dubaï, indique la PJ, qui a travaillé par l'intermédiaire de l'Unité nationale de lutte contre le trafic de drogue (UNCTE), dans une enquête menée en interne par la Central Criminal Action (DCIAP), une branche du ministère public dédiée à la criminalité la plus grave, violente, organisée et complexe.

L'opération, qui au Portugal a eu la participation d'unités de police basées à Lisbonne et Porto, a participé, ces derniers jours, avec «l'objectif principal de démanteler une importante organisation criminelle qui opérait sur plusieurs continents et qui, depuis plusieurs années, a dédié à l'introduction de quantités massives de cocaïne sur le continent européen, ainsi qu'au blanchiment des produits de ces activités illicites ».

L'opération – révèle la PJ – a eu le soutien d'Europol dans les domaines de la coordination et de l'analyse des informations et a impliqué la police fédérale du Brésil, la police judiciaire fédérale de Belgique (Federale Gerechtelijke Politie, Police Judiciaire Fédérale), le Cuerpo Nacional de Police d'Espagne, Police Nationale des Pays-Bas (Politie), Police de Roumanie (Poli? Ia Româna) et Police de Dubaï.

Les éléments disponibles jusqu'à présent indiquent que l'organisation criminelle aujourd'hui démantelée était responsable de l'introduction d'au moins 45 tonnes de cocaïne par an sur le continent européen, expédiées du Brésil par voie maritime. .

«Cette opération démontre clairement que grâce à une coopération étroite entre les autorités des différents pays, il est possible de lutter efficacement contre ces types de structures criminelles et leurs activités illicites », indique la PJ dans le communiqué.

FC // HB

PJ content saisit 12 millions d'euros en action anti-drogue avec 45 détenus dans plusieurs pays apparaît en premier dans Vision.