«Le diplôme approuvé aujourd’hui en Conseil des ministres et qui prévoit la centralisation des droits audiovisuels est un moment historique et, je n’en doute pas, marquera à jamais un changement structurel du football professionnel au Portugal», a écrit Pedro Proença, sur son officiel page sur Facebook.

Le Conseil des ministres a approuvé aujourd’hui le décret-loi qui vise à empêcher les clubs de compétitions de football professionnel de commercialiser individuellement les droits sur leurs matchs pour les saisons 2028/29 et suivantes, la Fédération portugaise de football (FPF) et la LPFP étant responsables de présentation du business model jusqu’à la fin de la saison sportive 2025/26.

«C’est l’étape fondamentale du processus qui aura, comme on l’a déjà supposé publiquement, une implication étroite entre la LPFP et la FPF, toujours en lien avec tous les clubs et dans le respect des contrats actuellement en vigueur et des opérateurs qui détiennent eux », a poursuivi Proença.

L’ancien arbitre a également adressé «un mot de remerciement au secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports, João Paulo Rebelo», soulignant que le fonctionnaire partageait «le point de vue sur l’importance stratégique» de la mesure, «pour accroître la compétitivité» des Football.

« Sans votre engagement, cette victoire n’aurait pas été possible », a souligné le président de la LPFP.

Selon le gouvernement, le modèle de centralisation des droits de télévision devra être approuvé par l’Autorité de la concurrence.

Dans un communiqué, le Secrétariat d’État à la jeunesse et aux sports a déclaré qu’actuellement, avec le marketing individuel, «la différence entre la société sportive qui reçoit le plus et celle qui reçoit le moins est d’environ 15 fois», contrairement à d’autres pays avec les droits centralisés, comme l’Espagne et l’Italie, trois fois plus, l’Allemagne, 2,5 fois plus, et l’Angleterre, 1,3 fois plus.

En janvier, la FPF et la Ligue des clubs ont signé un protocole d’accord pour parvenir à la centralisation des droits de télévision d’ici 2027/28.

Cet accord, approuvé par les conseils d’administration des deux organismes, vise à créer une société, dans les mois à venir, ayant «pour unique objet» la «gestion du processus de négociation centralisé des droits de retransmission télévisuelle des concours professionnels».

JP // AJO

Le contenu de Pedro Proença marque «un jour historique» avec l’approbation de la centralisation des droits de télévision apparaît d’abord dans Visão.