Monsieur le rédacteur,

Le samedi 21 novembre, des nouvelles inquiétantes ont émergé au sujet de la réunion de certains habitants de la région de Vila do Bispo et de la prise sur eux d'expulser des personnes en camping-car des parkings de plage du parc naturel du sud-ouest de l'Alentejo et de la Costa Vicentina. Il y a eu des problèmes persistants avec l'arrivée de plus en plus de personnes dans des camping-cars et des camping-cars au cours des dernières années dans cette région du Portugal. La plupart des reportages négatifs sur les personnes dans les camionnettes sont en fait totalement fabriqués ou ne concernent qu'une très petite minorité.

Les problèmes de litière, de papier hygiénique et de personnes qui urinent et défèquent dans ces zones sont un problème qui concerne tout le monde et le problème réside dans les excursionnistes en voiture, les habitants et autres touristes ainsi qu'une très petite minorité de personnes en camping-car.

Bien que je sache qu'il est interdit à tout véhicule de stationner pendant la nuit dans un parc naturel au Portugal, cela doit être résolu de manière plus professionnelle que de pointer du doigt un groupe de personnes. De meilleures informations, panneaux et installations contribueraient grandement à atténuer ce problème.

Ce que j'ai trouvé encore plus dérangeant, c'est le rapport sur le site Web de MEO Beachcam. L'article était plein de rhétorique anti-étrangers avec, entre autres, une affirmation sans fondement selon laquelle 70% de Covid-19 dans la région se trouvaient parmi des étrangers. Après quelques recherches sur certains groupes en ligne qui s’opposent activement aux campeurs «sauvages» dans la région de Villa do Bispo, j’ai constaté qu’ils avaient des liens avec le parti Chega, le parti politique d’extrême droite au Portugal.

J'espère qu'à l'avenir, il pourra y avoir de meilleures solutions au problème du stationnement dans les parcs naturels du Portugal. J'espère aussi que vous ne serez pas entraîné dans un cirque politique par l'extrême droite et que vous vous rendrez compte que la plupart des gens en camping-car sont des gens honnêtes qui ont travaillé dur pour s'acheter une certaine liberté sur roues et sont aussi préoccupés par l'environnement que la plupart des autres personnes. .

Un résumé des recommandations que j'ai faites à l'ICNF:

1. Ayez de meilleurs panneaux sur toutes les routes qui entrent dans le parc naturel pour alerter les gens qu'ils se trouvent maintenant dans le parc. Ayez de meilleurs panneaux dans tous les parkings du parc naturel qui interdisent le stationnement de nuit pour TOUT véhicule. N'apposez que des panneaux légitimes indiquant qui l'a autorisé et à quelle loi il se réfère.

2. Demandez aux gardiens de l'ICNF d'avertir les gens qu'ils ne peuvent pas passer la nuit, y compris les pêcheurs locaux qui garent leur voiture pendant une grande partie de la nuit dans les mêmes parkings.

3. Laisser le GNR infliger des amendes à toute infraction de stationnement, mais ne pas leur permettre de faire bouger les gens au milieu de la nuit, en particulier ceux qui dépassent la limite légale d'alcool, ceux qui sont trop somnolents pour conduire et ceux avec de jeunes enfants.

4. Fournir des toilettes publiques à tous les parkings de plage et autres lieux d'intérêt où les gens sont encouragés à passer de longues périodes de la journée.
5. Offrir des Aires plus abordables et gratuites comme alternative aux campings.

6. Fournir de meilleures informations aux touristes en camping-car qui visitent le Portugal, notamment en ce qui concerne la loi.

7. Expliquez clairement ce qu'est le camping et ce qu'est le stationnement et dans quels parkings les personnes en camping-car peuvent utiliser pour se garer pendant la nuit et dormir dans leur véhicule.

Mlle S J Wilkinson
Par email