doc-20220408-37949503-miguela-lopes_116-scaled-e1649431397517-3303639-6926113-jpg

« Libre défend une stratégie budgétaire ancrée dans des options économiques et fiscales qui répondent en priorité à l’urgence sociale et environnementale, ainsi qu’à la garantie de services publics de qualité. Cela signifie que nous sommes disponibles pour dialoguer avec chacun des ministres, après un vote d’abstention en général, en cherchant à répondre à ce que nos électeurs attendent de Livre dans la discussion spécifique », lit-on dans un message de la direction du parti adressé aux adhérents ce matin. et auquel Lusa avait accès.

Ce matin, comme à l’accoutumée, le Livre a réuni son Assemblée – la plus haute instance entre les congrès – pour clôturer le vote en général, et dans le texte envoyé aux députés, il prévient que la position dans le vote global final dépendra des pourparlers avec le gouvernement. .dans la spécialité.

« Cette prise de position suppose que seul un engagement sérieux du Gouvernement par rapport aux propositions d’amendements de fond et avec un réel impact que Livre soumettra, pourra-t-on accéder à voter autrement que contre, lors du vote global final », lis.

Pour le parti représenté à l’Assemblée de la République par l’unique député Rui Tavares, la proposition du gouvernement pour OE2023 « dicte un faux choix entre « des comptes justes » ou la rigueur budgétaire et la poursuite de la trajectoire de reprise des revenus entamée dans les législatures précédentes ».

Pour Livre, avec cette proposition « le Gouvernement préfère un budget contenu, qui serait suffisant en période de croissance économique et avec une inflation à des niveaux normaux, mais qui finit par aggraver la probabilité de récession, qu’il juge peu probable, mais pour le qui veut être préparé ».

Le parti souligne que « le souci de réduction de la dette publique n’est pas sans pertinence, dans la mesure où il limite le prix à payer pour son entretien ou à chaque nouvelle demande de financement par l’Etat ».

« Cependant, un scénario inflationniste comme celui que nous traversons a pour effet pervers de réduire le taux d’endettement public et nous donne un délai supplémentaire pour atteindre les objectifs initialement fixés », écrivent-ils, évoquant que d’autres pays de l’Union européenne choisissent de « se concentrer sa politique fiscale sur l’augmentation réelle et significative des revenus, les prestations sociales et les mesures destinées aux petites et moyennes entreprises ».

« Dans cette proposition de budget de l’Etat, la charge de supporter l’impact de l’inflation reviendra à la classe moyenne et les services publics sont condamnés à la stagnation, dans les cas où leurs budgets ne sont pas coupés », accusent-ils.

Le parti représenté par Rui Tavares au parlement insiste sur la création d’une société publique d’hydrogène, et rappelle certaines des propositions qu’il a réussi à inclure dans le budget de l’État pour 2022, dont il suit l’exécution « avec attention et exigence ».

Livre souhaite également voir mise en place une proposition récemment votée au parlement sur les crédits immobiliers, « qui garantit que les banques proposent des alternatives à ceux qui voient leur mensualité augmenter sensiblement, compte tenu de la hausse des indices comme l’Euribor », empêchant la banque de créer des freins pour les clients qui souhaitez passer du taux variable au taux fixe.

« De même, lors du dialogue avec le Gouvernement sur le budget de l’année prochaine, Livre mettra sur la table des mesures telles que le pass ferroviaire national, la création d’un service public de transport scolaire, le renforcement de la dotation de la Culture et bien d’autres qui seront présentés tout au long du processus de discussion dans la spécialité », écrivent-ils.

Semblable à ce qui s’est passé le premier jour du débat sur l’OE2023, Rui Tavares interviendra dans la discussion d’aujourd’hui par vidéoconférence et votera à distance, car il est infecté par le covid-19, une solution convenue cette semaine lors d’une conférence extraordinaire des dirigeants .

Lors du vote du budget de l’Etat pour 2022, Livre s’est abstenu en général et lors du vote global final, et a réussi à voir certaines de ses propositions approuvées par la majorité socialiste.

Certaines des mesures qui ont eu le « feu vert » à l’époque étaient le « Programme 3 « C » – Casa, Conforto e Clima », pour améliorer l’efficacité énergétique et les conditions de logement de la population la plus nécessiteuse, un projet pilote de semaine de quatre jours, ainsi que l’extension des allocations de chômage aux victimes de violence domestique.

Le budget de l’État est voté aujourd’hui en termes généraux, passant à la phase de spécialité et a un vote global final prévu pour le 25 novembre.