Après avoir voté contre la majeure partie du budget de l'État pour 2021 (OE2021), BE a décidé de ne soumettre que 12 amendements au document de l'exécutif, rendant leur sens de vote dépendant du vote global final.

Au cours du premier jour du vote au sein du Comité du budget et des finances, de BE première proposition pour les institutions SNS, « qu'ils soient soins de santé primaires ou des soins hospitaliers, d'acquérir une autonomie administrative et financière pour l'embauche de professionnels de la santé. santé pour remplir ou augmenter votre carte de personnel »a été rejetée avec les votes en faveur des promoteurs, PCP et Initiative libérale, les votes contre le PS et l'abstention du PSD, du CDS-PP, du PAN et du Chega.

Selon la proposition des bloqueurs, cette autonomie avait «pour objectif la conclusion de contrats à durée indéterminée et l'augmentation effective du nombre de professionnels dans l'institution», laissant les institutions ayant besoin de l'autorisation du gouvernement pour procéder à l'embauche, «elle ne devrait que démontrer la nécessité de même ".

Cependant, sur Twitter, la dirigeante de BE Catarina Martins a réagi, estimant que ces institutions "ne peuvent pas attendre des mois pour obtenir l'autorisation d'embaucher pour un besoin déjà identifié".

«Le PS vient d'échouer la proposition, avec l'aide de la droite. On constate que la droite trouve normal que le SNS dispose d'une autonomie pour contracter avec des particuliers, mais pas pour embaucher des travailleurs. Et le PS? », A-t-il critiqué.

Jeudi, Catarina Martins a estimé que ce seraient les votes dans la spécialité qui "montreront la volonté de faire la convergence".

Ce matin, lors du début du débat sur la spécialité en plénière du parlement, l'un des thèmes qui a retenu l'attention était précisément cette proposition de BE, avec le député bloqueur Moisés Ferreira mettant en garde contre les lettres de licenciement qui sont reçues par de nombreux professionnels dont le contrat de quatre mois est terminé.

La situation du SNS "est grave et préoccupante", appelle "des réponses fortes", a indiqué le député, soulignant que depuis avril, BE propose une autonomie pour que les organismes du SNS embauchent les personnes dont ils ont besoin car "ce n'est pas avec précarité" que renforcer le Service National de la Santé ou répondre à la crise sanitaire.

"Les crises maximales ne sont pas résolues avec des solutions minimales comme cela a été fait et ce budget de l'Etat le fait", a-t-il déclaré.

Le gouvernement a répondu par le renforcement net de 500 professionnels du SNS et par la décision du Conseil des ministres d'autoriser la conversion des contrats à durée déterminée en contrats à durée indéterminée et avec l'adjoint du PS Hortense Martins pour mentionner que, dans le cas de l'hôpital de Braga , 52 des professionnels dont le contrat a pris fin, ont déjà des informations selon lesquelles ils seront embauchés.

Jeudi, Catarina Martins a estimé que ce seraient les votes dans la spécialité qui "montreront la volonté de faire la convergence".

JF (LT / DF) // JPS

Le contenu OE2021: La proposition d'autonomie de BE pour l'embauche dans le NHS rejetée apparaît en premier dans Visão.