Le Parlement a approuvé aujourd'hui une proposition du PSD qui divise par deux les remises minimales sur l'accès aux allocations de chômage pour ceux qui sont devenus chômeurs pendant un état d'urgence ou une catastrophe.

La proposition du PSD, qui a été rendue possible par l'abstention du PS lors de la deuxième journée de discussion et de vote sur la spécialité du budget supplémentaire de l'État, simplifie également les règles d'attribution des allocations sociales de chômage, permettant d'accorder ce soutien sans preuve de état des ressources.

«Afin de garantir une meilleure protection en cas de chômage et, également, en cas de cessation d'activité involontaire, la réduction des périodes de garantie d'accès aux allocations de chômage et de subvention pour la cessation d'activité devrait être encouragée, dans les situations où le chômage ou la cessation d'activité s'est produit pendant la période de l'état d'urgence ou de l'état de catastrophe publique », lit le texte de la mesure.

Les règles régissant les allocations de chômage nécessitent une période de garantie (c'est-à-dire une période d'actualisation) de 360 ​​jours pour bénéficier de ce soutien, mais la proposition PSD réduit cette période à un minimum de 180 jours.

La mesure proposée par le PSD et désormais réalisable prévoit que, malgré les règles d'accès habituelles, «les travailleurs qui ont entre 180 et 360 jours de travail pour les autres, avec le relevé de salaire correspondant, ont droit à des allocations de chômage. période de 24 mois immédiatement avant la date du chômage », et qui ont été sans travail pendant la période d’état d’urgence et de calamité.

Cette réduction de la période de garantie reste en vigueur jusqu'en décembre 2020, «les bénéficiaires respectifs sont transférés, à partir de janvier 2021, à l'allocation sociale de chômage», et cette transition se fait sans condition de ressources.

Le montant de l'allocation sociale correspond à un indice de l'aide sociale (IAS), actuellement fixé à 438,81 euros, et l'attribution de cette aide dépend du niveau de revenu et de richesse des chômeurs et de leur ménage.

La proposition du PSD réduit également la période de garantie d'accès aux allocations de chômage pour les travailleurs indépendants qui concentrent plus de 50% de l'activité dans une entreprise et qui, pour cette raison, sont classés comme économiquement dépendants.

«Les bénéficiaires qui ont 180 jours d'activité économique indépendante, avec le paiement effectif correspondant des contributions, ont droit à la subvention de cessation d'activité, dans un délai de 24 mois immédiatement avant la date de résiliation involontaire du contrat de prestation de services et qui ont cessé leurs activités pendant la période de l'état d'urgence ou de l'état de catastrophe publique », indique la proposition.

Au début des travaux d'aujourd'hui, le PS avait suggéré aux parties ayant des propositions dans ce domaine de se rassembler autour d'un texte commun, proposant que jusqu'à la fin de l'année la preuve de l'état des ressources dans l'accès à l'allocation sociale de chômage soit suspendue et réduit la période de garantie.

Le PS a également suggéré de ne pas modifier les prestations de chômage dans le cadre actuel.

Le travail a même été interrompu pour faire avancer ces négociations, et le PS a fini par rendre viable la proposition du PSD en s'abstenant de voter.

La proposition a également fait s'abstenir le PCP et les autres partis ont voté pour.

LT / JE // CSJ

Le contenu OE2020: proposition approuvée qui réduit la limite de remise sur l'accès aux prestations de chômage apparaît en premier dans Visão.