Les données figurent dans le rapport sur la situation de la justice au Cap-Vert au cours de l'année judiciaire 2019/2020, préparé par le Conseil supérieur de la magistrature (CSMJ), remis aujourd'hui au parlement, qui mentionnent que les tribunaux capverdiens avaient 23.131 affaires en cours, 1 200 de moins que le précédent, donc le taux de résolution était de 49% du total.

Dans la présentation du rapport à l'Assemblée nationale, à Praia, cet après-midi, le président du CSMJ, Bernardino Delgado, a jugé l'année judiciaire 2019/2020 «satisfaisante», malgré la pandémie de covid-19 qui a limité l'activité des tribunaux pendant trois mois.

«Pendant cette période, les délais de procédure ont été gelés et le niveau d'indécence, dû à l'impact de la pandémie, devant les tribunaux, dépendait de l'incidence des affaires. Il y avait des comtés qui au début de l'année n'avaient pas beaucoup de cas. Par conséquent, les juges ont ressenti moins d'impact du covid-19 », a déclaré Bernardino Delgado dans des déclarations aux journalistes.

Malgré l'impact de la pandémie, 72% des juges ont réussi à atteindre les objectifs définis par le CSMJ pour cette année judiciaire, statuant sur un nombre d'affaires supérieur au nombre d'affaires entrantes.

Au niveau national, les juges ont tranché 11339 affaires, pour un nombre de nouvelles affaires s'élevant à 11156 (du 1er octobre 2019 au 31 septembre 2020), en l'occurrence moins 9,7% par rapport à l'année judiciaire 2018/2019.

Ainsi, les tribunaux capverdiens ont 11 792 affaires en instance de décision, soit un peu moins que l'année judiciaire précédente.

«Cette marge n'est toujours pas ce que nous voulons, puisque notre ambition est d'atteindre un plus grand nombre. Mais, en étudiant les données statistiques existantes, nous parvenons à améliorer l'impact de l'inversion de la courbe en suspens au niveau mondial », a ajouté le magistrat.

Selon l'historique du rapport, il est nécessaire de remonter à 2013/2014 pour trouver un nombre moins élevé – que cette année judiciaire – de nouvelles affaires portées devant les tribunaux, qui était de 11 121.

Dans le rapport que Bernardino Delgado a présenté au parlement, le CSMJ garantit que les tribunaux de première instance «ont en général fonctionné normalement» l'année dernière, soulignant «l'effort imprégné pour répondre aux demandes de plus en plus nombreuses et qui maintenait la tendance à inversion de la courbe en attente ».

Le Conseil supérieur de la magistrature du Cap-Vert compte au total 55 magistrats judiciaires. Selon le rapport, au cours de l'année judiciaire qui s'achève, dix juges ont achevé avec succès leur formation initiale et leur stage et ont déjà été définitivement nommés dans leur carrière, à partir du 1er octobre.

PVJ // PJA

Le contenu Les nouvelles affaires dans les tribunaux capverdiens au minimum depuis 2014 apparaissent en premier dans Visão.