Le groupe Media Capital a enregistré une perte de 14,4 millions d'euros au premier semestre de cette année contre 5,9 millions de bénéfices sur la même période en 2019, selon les données provisoires publiées aujourd'hui.

Selon les informations transmises à la Commission portugaise du marché des valeurs mobilières (CMVM), au premier semestre 2020, les résultats d'exploitation ont été affectés par «l'effet combiné de la pandémie et de la réduction de la part d'audience de la principale chaîne de télévision (TVI generalista)», avec un impact particulier sur la publicité.

«Le résultat opérationnel consolidé a baissé de 36% (37% dans le cas de la publicité) au cours des six premiers mois de 2020, les baisses en pourcentage les plus importantes commençant en mars (date de la déclaration de la pandémie), atteignant un pic en avril et montrant une forte décélération en mai et, surtout, juin », indique la société.

Dans le même document, Media Capital souligne qu '«en plus des effets néfastes de la pandémie, il convient de rappeler qu'en 2019 TVI a été le leader du public toute la journée jusqu'en février et a maintenu son leadership aux heures de grande écoute jusqu'en juin. cette année, c'est-à-dire tout le 1er semestre de l'année précédente, et qu'en 2020, les données sont comparées à un contexte dans lequel TVI n'a mené dans aucun de ces créneaux horaires ».

Les frais de gestion, avant amortissements, diminuent de 8% pour atteindre 66,6 millions d'euros jusqu'en juin.

En raison de l'ensemble des impacts en termes de produits et de charges, l'EBITDA (résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) est passé de 14,2 millions d'euros au premier semestre 2019 à 11,2 millions d'euros sur la même période. Période 2020.

L'endettement financier net du groupe a augmenté de 5 millions d'euros depuis fin 2019 (de 88,5 à 93,5 millions d'euros).

Le groupe affirme connaître déjà une «amélioration constante des principaux indicateurs d'activité liés aux audiences» sur la principale chaîne de télévision.

«TVI a amélioré sa part chez les adultes, pour toute la journée, de 13,9% en mars à 15,4% en juin, alors que dans les mêmes mois les chiffres étaient respectivement de 18,5% et 15,6%. En juillet 2020, cet indicateur s'améliore à nouveau à 16,4%, donc une amélioration par rapport aux 15,1% observés en juillet 2019 », précise-t-il.

Dans le segment de la radio et du divertissement, les informations à la CMVM indiquent que les formats radio du groupe renforcent son leadership, principalement grâce à la position de Rádio Comercial et à une augmentation du M80.

«À l'instar du segment de la télévision, ici aussi, les effets de la pandémie se sont fait sentir au cours des quatre derniers mois du semestre, même si lors de la dernière année (juin), la baisse des revenus publicitaires a été d'environ la moitié de celle observée en mai», indique le groupe.

Concernant les perspectives d'avenir, les dirigeants de Media Capital soulignent les «preuves de reprise de l'audience des chaînes TV du Groupe», soulignant «le renforcement supplémentaire des contenus attendu à partir de septembre».

Alors que les contextes externe et interne continuent de s'améliorer, le groupe anticipe «un renforcement de sa position concurrentielle dans le secteur» et «une réduction substantielle des comparaisons financières au cours du second semestre 2020».

CFF // TDI