Le Président de la République a déclaré aujourd'hui que l'île de Porto Santo, dans l'archipel de Madère, présente des conditions touristiques «exceptionnelles», tout en reconnaissant que le développement du secteur est freiné en termes d'accessibilité.

"Il est évident que tout devra être fait pour améliorer les connexions, l'accessibilité en tout genre et le prix de ces accessibilités, notamment en ce qui concerne les billets d'avion", a-t-il déclaré aux journalistes, peu avant de quitter l'île, vers 17h00, sur un vol TAP à destination de Lisbonne.

Marcelo Rebelo de Sousa est arrivé jeudi à Porto Santo, lors d'un voyage privé, pour de courtes vacances qui se sont terminées aujourd'hui et ont été marquées par des plongées et des promenades sur la plage, de nombreux «  selfies '', une excursion nocturne au centre-ville de Vila Baleira pour manger une lambeca, la glace typique de Porto Santo, et aussi un dîner dans un restaurant sur les dunes.

«Porto Santo a des conditions uniques, voyez que ce matin je suis allé nager, pleuvoir, mais dans des conditions de température très agréables, à l'extérieur et dans l'eau, et maintenant, quatre heures plus tard, voyez comment le temps s'est stabilisé et comment cela signifie que ce qui est fondamental à Porto Santo: la prévisibilité », a-t-il déclaré.

Dans la matinée, avant la plongée, le chef de l'Etat s'est dit "pleinement conscient" des principaux problèmes affectant Porto Santo, à savoir l'allocation des ressources financières, les liaisons maritimes en hiver et les liaisons aériennes tout au long de l'année, ainsi que les prix élevés qui sont facturés.

Marcelo Rebelo de Sousa a donc promis de revenir sur l'île en février 2021, pour ressentir sur place l'impact de ces difficultés.

«Quelle que soit ma qualité, en février de l'année prochaine, je viens ici», a-t-il dit, renforçant: «Ce qui signifie que, comme les élections présidentielles sont en janvier, il était candidat, il a été élu, ou il a été candidat et n'ayant pas été élu ou n'ayant pas été candidat, je suis ici début février pour voir le problème des connexions ».

Le président de la République, qui s'est rendu à Porto Santo accompagné uniquement de gardes de sécurité, est arrivé à l'aéroport en taxi, comme il l'avait fait jeudi, lorsqu'il s'était rendu à l'hôtel, précisant que l'objectif était «de relancer l'économie. local".

"Nous avons une destination ici que je conseille vivement à tous les Portugais et en particulier aux continentaux", a-t-il déclaré, soulignant que Porto Santo est "vraiment un rêve".

DC // EL

Le contenu de Marcelo met en évidence des conditions «exceptionnelles» à Porto Santo, mais défend de meilleures connexions apparaît d'abord à Visão.