Le président Marcelo s'adressera à la nation ce soir à 20 heures pour prolonger l'état d'urgence. Tout indique une prolongation jusqu'au 7 janvier. Ceci est juridiquement «inhabituel», dans la mesure où l'état d'urgence ne devrait durer que pour des périodes de 14 jours, mais avec Noël et Nouveau à l'horizon, toutes les parties ont convenu que c'était le plus logique sur le plan logistique .

Cela ne veut pas dire que toutes les parties sont d'accord avec l'état d'urgence – loin de là. Lors du dernier vote au parlement, seuls le PS et le PSD étaient favorables; Bloco de Esquerda, CDS-PP et PAN se sont abstenus et le PCP, Chega et Iniciativa Liberal ont voté contre.

Mais sachant qu’elles seront en infériorité numérique, les parties ont accepté qu’un état d’urgence plus long puisse aussi bien chevaucher la période des fêtes, lorsque le Parlement ne siégera plus pour voter.

Le président Marcelo serait en train d'examiner des opinions sur l'allègement de certaines mesures pendant les vacances. Il se peut par exemple que les familles ne se limitent pas à rester dans leur arrondissement de résidence. Il faudra attendre pour entendre.

Mais dans un contexte plus large, des avertissements de tout type d'assouplissement sont déjà émis par les autorités de toute l'Europe, toutes prédisant un pic du nombre d'infections en janvier quoi qu'il arrive.

Ici, le niveau des infections continue à un rythme soutenu. Les derniers chiffres ont enregistré près de 5 000 nouveaux cas et 79 autres décès.

Décomposé, le schéma reste comme toujours: décès principalement dans la génération plus âgée avec des morbidités composées, et le plus grand nombre de cas dans le nord.

Une image complète peut être vue ici.

L'Algarve a enregistré deux décès en une journée plus tôt cette semaine – et la description de ces décès caractérise le message qui a laissé de nombreuses personnes perplexes face à la présentation des données dans cette crise.

L'une des victimes était un homme de 84 ans de Lagos; l'autre, une personne d'âge indéterminé qui avait été internée à l'hôpital pour d'autres raisons et qui, après son décès, a été testée positive pour Covid.

Ce sont des détails comme celui-ci qui ont conduit tant de personnes à interroger les chiffres officiels, en plus de la question de la fiabilité des tests Covid PCR «discutables» (cliquez ici).

natasha.donn@algarveresident.com