Le président de l’UNITA, Isaias Samakuva, a déclaré aujourd’hui que la décision de la Cour constitutionnelle qui a conduit à la destitution d’Adalberto da Costa Júnior était « simplement politique » et visait à diviser le parti et à rendre impossible l’alternance des pouvoirs.

La position de Samakuva est contenue dans le communiqué final de la 1ère réunion extraordinaire de la Commission politique de l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA), qui a programmé aujourd’hui le XIIIe Congrès ordinaire jusqu’au 4 décembre et a également été assumée par les membres de l’organe délibérant qui a estimé que cet arrêt «ferme un piège politique» et visait à «arrêter le mouvement social pour le changement».

Au cours de la réunion d’aujourd’hui, les membres de la commission politique ont abordé le contexte politique et social en Angola, ainsi que la vie interne du parti, selon le communiqué lu par Clarice Caputo, au complexe SOVSMO, à Viana, le lieu habituel pour les grands rendez-vous de la fête « Black Rooster ».

Le communiqué fait également référence aux appels du président du parti « à l’unité, à la sérénité et à la tranquillité ».

Les membres de la commission politique ont également condamné « le recul de l’Etat de droit démocratique en Angola avec l’enlèvement des institutions de la République par le parti au pouvoir à travers les services secrets et les bureaux d’action psychologique », avec des conséquences « dans la soumission de la des tribunaux aux supérieurs hiérarchiques ; dans le contrôle des médias par le Parti au pouvoir ; dans la partisanerie inquiétante des agences de défense et de sécurité ; dans la répression du droit de manifester ; et dans le non-respect des droits de l’homme ».

L’UNITA a également sympathisé avec la position adoptée par la CEAST lors de sa dernière séance plénière annuelle, qui a appelé les partis politiques à contenir l’environnement politique et a appelé les plus de 18 ans à mettre à jour leur liste électorale, en vue de se former pour voter et prendre les leader de l’alternance démocratique en 2022.

Ils se sont également déclarés préoccupés par la détérioration progressive de la situation économique et financière des Angolais, et ont exhorté l’Exécutif à prendre les mesures nécessaires en vue d’abaisser les prix des produits du panier alimentaire de base, en apportant également une solidarité aux populations du sud de l’Angola gravement touchées par les conséquences de la crise, il s’assèche et appelle à ce que cette calamité soit un facteur de fraternité effective et ne soit pas utilisée à des fins politiques partisanes.

La tenue du XIIIe Congrès a été approuvée aujourd’hui par la commission politique avec 222 voix (94,9%) pour, une (1) voix contre (0,4%) et onze (11) abstentions (4,7%), avec son calendrier défini jusqu’en décembre. 4, 2021.