«Pour célébrer le 250e anniversaire de la naissance de Ludwig van Beethoven, l'Orchestre philharmonique portugais, sous la direction du chef d'orchestre Osvaldo Ferreira, présente deux des œuvres les plus emblématiques de ce grand compositeur: la 5e Symphonie, célébrée pour le rythme de sa première bars et le 5e Concerto pour piano, également connu sous le nom d '«Imperador», le dernier des concerts de piano et d'orchestre composés par le génie né à Bonn », explique le promoteur, dans un communiqué publié aujourd'hui.

Au piano sera «l'un des pianistes portugais les plus représentatifs de sa génération, João Bettencourt da Câmara».

Basée à Viseu et fondée en 2016 par Osvaldo Ferreira et Augusto Trindade, l'Orchestre philharmonique portugais «produit des concerts symphoniques, de l'opéra et favorise les connexions avec d'autres genres artistiques, dans une recherche constante pour le développement d'événements et de spectacles différents et uniques, construisant ainsi , la réputation d'être un orchestre unique sur la scène musicale portugaise, en raison de sa polyvalence, de son éclectisme et de sa vision de l'avenir ».

Après près de trois mois de fermeture, en raison de la pandémie de Covid-19, les sites au Portugal ont pu commencer à rouvrir à partir du 1er juin, selon les règles définies par la direction générale de la santé (DGS).

Les règles pour la réouverture des théâtres et des spectacles en plein air, publiées en mai par le ministère de la Culture et incluses plus tard dans les directives de la DGS, exigent des masques, des emplacements marqués, la définition des voies d'entrée et de sortie, le nettoyage et désinfection des installations et des enceintes.

Les organisateurs de salon et les responsables de salle doivent garantir «une hygiène complète (…), avant d'ouvrir les portes et juste après la fin de chaque session», ainsi qu'un «nettoyage et une désinfection périodiques des surfaces», des installations sanitaires et «Points de contact».

L'utilisation d'un masque par le public est obligatoire et tous les spectacles doivent avoir des billets, selon la capacité maximale, y compris les spectacles en plein air, même s'ils sont gratuits. Sa vente doit être effectuée de préférence la veille et par voie électronique.

Dans les chambres, il ne peut y avoir que des billets pour s'asseoir. Dans la même rangée, les sièges occupés doivent être alternés, avec une pause (sauf si les spectateurs cohabitent), et doivent être décalés par rapport à la rangée suivante.

Dans le cas de spectacles, dans une salle ou à l'extérieur, la scène doit être à au moins deux mètres du public ou, alternativement, les deux premières rangées du public doivent être vacantes.

Les entrées et sorties publiques «doivent avoir leurs propres circuits séparés» et, «dans la mesure du possible», les portes d'accès aux espaces doivent rester ouvertes, «en évitant leur manipulation».

Dans les émissions et les projections de films, «il ne devrait pas y avoir de pause pendant les séances».

En ce qui concerne les orchestres, selon les règles, une distance physique de deux mètres doit être assurée entre les musiciens qui jouent des instruments à vent et 1,5 mètre entre les autres. La représentation de l'orchestre dans la fosse ou la fosse n'est pas autorisée.

La 5e symphonie, en ut mineur, op. 67, de Beethoven, nécessite deux flûtes, un piccolo, deux hautbois, deux clarinettes, deux bassons et un basson, deux trompettes, deux cors et trois trombones.

Le 5e Concerto pour piano, en mi bémol majeur, op.73, nécessite deux flûtes, deux hautbois, deux clarinettes, deux bassons, deux trompettes et deux cors.

JRS // MAG