«Bienvenue au Gran Teatre del Liceu. Par respect pour le public et les artistes, nous vous demandons d'éteindre votre téléphone portable et de ne pas prendre de photos pendant le spectacle. Nous demandons également le plus grand silence possible, afin que chacun puisse profiter du plaisir de l'opéra. »

Il n'est pas rare que les sièges de cette salle de concert soient tous occupés, mais cette fois, ces paroles ont été adressées à un public très spécial. Rien de plus qu'un ensemble de plantes de pépinière, occupant les espaces disponibles dans la pièce.

L'opéra bien connu de Barcelone rouvre de cette façon, et pour la première fois, les portes cette semaine, après cette interruption de la vie quotidienne qui a été les trois derniers mois. Et les organisateurs ont opté pour une modalité pratiquement sans précédent: organiser un concert exclusif pour un public littéralement vert.

Une installation au message écologique

«Cela reflète l'absurdité de la condition humaine à cette époque, qui a privé les gens de leur position de spectateurs. La nature a avancé pour occuper les espaces que nous avions pour acquis », a souligné le producteur exécutif, Eugenio Ampudio, cité par La Vanguardia, à propos de son installation au message clairement écologiste. "Mais, pour élargir notre empathie avec le monde qui nous entoure, nous avons ouvert les portes de ce grand théâtre, invitant la nature à entrer".

Le soi-disant «Concert pour le biocène» a alors marqué la suspension de l'état d'urgence en Espagne, dimanche dernier. Et il y avait un quatuor à cordes qui jouait «Chrysanthemum», du compositeur italien Giacomo Puccini. Une pièce choisie, a également conclu l'organisation, pour faire allusion à la tristesse évocatrice d'un requiem.

A l'issue de l'émission, retransmise en direct en streaming, les 2 292 plantes qui occupaient les sièges de la salle ont été données à des professionnels de santé à la pointe de la lutte contre le virus. L'Espagne, rappelez-vous, est l'un des pays les plus durement touchés par la pandémie, ayant enregistré jusqu'à présent près de 250 000 cas et près de 30 000 décès.