Les investissements à l'étranger dans l'Autorisation de résidence par investissement (ARI) du Portugal, également surnommée Golden Visa, ont chuté de 43% en juillet à 56 millions d'euros, soit une baisse de 42,9% à données comparables par rapport au même mois en 2019. L'investissement est en baisse 37% en juin.

Le mois dernier, 108 Golden Visas ont été délivrés, dont 98 via des achats immobiliers (37 pour la réhabilitation urbaine) et 10 par transfert en capital.

Les Golden Visas attribués lors de l'achat de biens immobiliers en juillet s'élèvent à 50,3 millions d'euros (les projets de réhabilitation urbaine représentent 13,1 millions d'euros) et les transferts en capital 5,7 millions d'euros.

Les nationalités des requérants pour le mois de juillet étaient chinoise (21), américaine (12), brésilienne (9), vietnamienne (huit) et libanaise (sept).

Le montant des investissements attirés pour l'année a atteint jusqu'à présent 439 millions d'euros, soit une baisse de 37% sur les sept premiers mois de 2019. Entre janvier et juin, 808 Golden Visas ont été délivrés par les autorités portugaises.

En un peu plus de sept ans, l'ARI, lancée en octobre 2012, a attiré près de 5,5 milliards d'euros, dont près de 5 milliards d'euros provenant d'achats immobiliers.

On pense que cette baisse est due aux restrictions de voyage, ce qui signifie que les acheteurs de nombreux marchés clés n'ont pas pu se rendre au Portugal pendant la pandémie. Les professionnels de l'immobilier notent également que la baisse des ventes de Golden Visa a eu peu ou pas d'impact sur le marché immobilier de l'Algarve, étant donné que le régime a principalement attiré des acheteurs dans la région du Grand Lisbonne.