«Essay on Blindness» est la création que la Compagnie de danse contemporaine d'Évora (CDCE) fera ses débuts samedi au ROOF Dance Festival, à Lisbonne, sur la base de l'œuvre du même titre de José Saramago.

Il s'agit d'une œuvre, avec une chorégraphie de Nélia Pinheiro, de la CDCE, issue «de l'aboutissement d'un voyage d'expérimentation chorégraphique autour du comportement humain face à la crise, la violence et l'isolement», explique aujourd'hui la compagnie.

"Les conflits intérieurs, la peur, l'individualisme comme moyen naturel d'exister, les enjeux éthiques et moraux liés au comportement en société, énumèrent la nature thématique et comportementale des interprètes", a ajouté la CDCE, dans un communiqué adressé à l'agence Lusa.

Sur scène, à travers l'interprétation de trois danseurs, qui reprennent des personnages différents de l'œuvre de l'écrivain José Saramago, «la nature humaine est exposée de manière grossière, sans émotion, pour provoquer l'activation du spectateur», a-t-il souligné.

La pièce chorégraphique, qui avait déjà eu une première version à l'été 2019, puis présentée à Évora, à la suite d'une coproduction entre le CDCE et cette mairie de l'Alentejo, a fait l'objet d'un nouveau travail créatif, ne conservant désormais «que le nom et le chorégraphe », A souligné aujourd'hui Lusa Rafael Leitão, de la compagnie de danse.

«Il y a eu une première représentation l'an dernier, au marché d'Évora, mais maintenant c'est une pièce complètement nouvelle. la durée est différente, le casting a également changé et incorporé un élément de plus, les auteurs des costumes, la conception des lumières et la chorégraphie sont les mêmes, mais ce qu'ils ont produit est totalement nouveau », a déclaré Rafael Leitão.

Selon le CDECE, «Nélia Pinheiro, par testament, est retournée au studio plus tôt cette année pour,« dans un processus d'enquête, signalé par l'enfermement national dans le contexte du covid-19, et la distance dans le processus de travail entre les interprètes, pour essayer de nouvelles contenu expressif et réflexion sur la nouvelle réalité sociale et comportementale imposée par la pandémie ».

Ce «processus d'investigation et d'expérimentation entre le chorégraphe et les interprètes, a produit un nouveau langage chorégraphique, scénographique, costumes, lumière et environnement sonore», a-t-il souligné.

«Avec un format proche de l'installation artistique / chorégraphique, la création présente un langage expérimental, aussi bien au niveau visuel, qu'au niveau du positionnement du corps, du mouvement et de la scène», précise l'organisation.

Le public peut «regarder le spectacle sur trois fronts», a indiqué la CDCE, faisant référence que la création, «en plus de la danse, comprend un travail d'exploration verbale et sonore du texte de José Saramago».

La première de «Ensaio sobre a Cegueira» au ROOF Dance Festival, à Marvila, Lisbonne, est prévue samedi à 21h30, suivie d'une présentation, le 25 de ce mois, à la même heure, à Oeiras (Lisbonne) , à l'Auditorium municipal Eunice Muñoz.

La chorégraphie «revient» à «la maison», le 3 octobre, pour être présentée au Festival International de Danse Contemporaine (FIDANC) à Évora.

Avec des costumes de José António Tenente et des créations lumineuses de Nuno Meira, la chorégraphie est interprétée par Nélia Pinheiro, Fábio Simões et Gonçalo Almeida Andrade, et elle devrait également être présentée, d'ici la fin de l'année, à Castelo Branco, Moita, Estarreja et Ponte de Lima.

RRL // MAG