Les voyagistes britanniques sont tout aussi concentrés que leurs homologues portugais sur la nécessité d'un pont aérien entre les deux pays.

La décision du gouvernement britannique de "mettre en quarantaine" les voyageurs rentrant en Grande-Bretagne en provenance de l'étranger a déjà vu des compagnies aériennes engager des poursuites judiciaires au motif qu'elles étaient "illogiques et injustes".

Selon les voyagistes, les deux prochaines semaines sont cruciales, afin que l’industrie puisse «se préparer» à la reprise des activités en juillet.