Ainsi, selon la liste, à laquelle Lusa avait accès, Cristina Maria Pereira Cardoso, João Calisto, João Pedro da Conceição Duarte, Paulo Manso, Ricardo Paes Mamede et Rita Cristina Oliveira da Costa Silva concourront aux élections.

La semaine dernière, certains syndicats TAP ont choisi le professeur d’université Ricardo Paes Mamede pour représenter les travailleurs au conseil d’administration de l’entreprise.

Parmi les syndicats qui ont signé cette candidature figurent le Sitava (Syndicat des travailleurs de l’aviation et des aéroports) et le SNPVAC (Syndicat national du personnel navigant de l’aviation civile).

À son tour, une plate-forme de six syndicats fonciers de la TAP a présenté la candidature de João Calisto au poste de représentant des travailleurs au conseil d’administration, selon des informations transmises à Lusa.

Le SE – Syndicat des économistes, SERS – Syndicat des ingénieurs, SIMA – Syndicat des industries métallurgiques et connexes, SINTAC – Syndicat national des travailleurs de l’aviation civile, SQAC – Syndicat du personnel de l’aviation commerciale et STHA – Syndicat des techniciens de manutention aéroportuaire ont soumis la candidature jeudi.

João Calisto est actuellement technicien supérieur au service des ressources humaines de TAP, après avoir rejoint la compagnie aérienne en 1987 en tant qu’employé de bureau. Il a ensuite rejoint le service d’administration du personnel de maintenance et d’ingénierie de l’entreprise.

Le Syndicat des pilotes de l’aviation civile (SPAC) a décidé de s’abstenir du processus électoral, selon un message interne auquel Lusa avait accès.

La structure syndicale a déclaré qu’« elle comprend que l’existence d’un représentant des travailleurs au conseil d’administration doit être obtenue par des solutions qui existent déjà dans la loi, à savoir dans la Constitution de la République portugaise ».

Le syndicat souligne alors que « sachant qu’il va y avoir plusieurs candidatures », « les adhérents doivent soutenir ceux qui, en conscience, le souhaitent ».

Conformément au règlement de ces élections, la validation des candidatures présentées a été effectuée par le représentant du Ministère des Infrastructures et par le Secrétaire de la Société TAP SGPS, avec la clôture du lot de candidatures le 28 mai.

Par la suite, les candidats sélectionnés ont bénéficié « d’un délai de cinq jours (du 29 mai au 2 juin) pour présenter leurs candidatures aux salariés de la TAP », et l’élection se déroulera aujourd’hui sur l’intranet de l’entreprise.

Les résultats seront connus vendredi et « le candidat le plus voté sera nommé par la République portugaise en tant qu’administrateur non exécutif de TAP SGPS et proposé à l’élection à l’assemblée générale de TAP SGPS, qui désignera les organes directeurs pour le prochain mandat. qui commence en 2021 ».

ALYN // JNM