1-1-e1669908198824-png

Les services d’urgence de Caldas da Rainha dépassent les 12 500 appels au premier trimestre de cette année

« A aucun moment la prise en charge des patients de la région n’a été remise en cause », a déclaré aujourd’hui le cabinet de la ministre de la Santé, Marta Temido, en réponse aux députés PS et PSD qui interpellaient le gouvernement après le licenciement d’internistes à l’hôpital. das Caldas da Rainha (district de Leiria) de postes de direction en raison d’un prétendu manque de ressources au service des urgences.

Dans un manifeste publié le 14 avril, les médecins dénoncent une situation de « rupture totale » due à l’excès de patients aux urgences, qu’ils estiment fonctionner sans « conditions minimales » de prise en charge médicale et de sécurité pour les professionnels et les usagers.

En réponse aux députés, le ministère reconnaît, sur la base des données fournies par le conseil d’administration (CA) du Centro Hospitalar do Oeste (CHO), où l’unité Caldas da Rainha est intégrée, que, depuis 2020, les besoins en personnel médical a « considérablement augmenté » avec l’ouverture de deux espaces dédiés aux malades respiratoires (ADR) et que la pandémie de covid-19 a « aggravé la pression sur les hospitalisations », notamment dans la spécialité de médecine interne.

Après qu’en 2020, la demande de services d’urgence ait chuté en raison de la pandémie, à partir de mai 2021, les services d’urgence de cette unité ont de nouveau enregistré « une demande intense », peut-on lire dans la réponse où le ministère note que , au premier trimestre de cette année, 12 552 épisodes d’urgence ont été enregistrés, dépassant les 10 534 enregistrés au cours de la même période de 2019.

« La situation décrite a créé une pression sur les services d’urgence, exacerbée par la difficulté éprouvée par le CHO à recruter des ressources spécialisées pour remplir les barèmes respectifs », ce qui a conduit à la « présentation de certaines demandes de renonciations par des professionnels, compte tenu de la difficultés à gérer la surcharge de soins », peut-on lire dans la réponse.

Pour autant, précise le ministère, « le CHO CA affirme qu’il n’existe aucun rapport formel et dûment étayé de situations concrètes révélant que la qualité et la sécurité des soins prodigués pourraient être en jeu », et les patients ont été transférés vers d’autres unités. , selon votre état clinique.

Interrogé sur les mesures pour résoudre la situation CHO, le ministère a informé que le personnel a été renforcé, en 2021, avec 45 professionnels et que, depuis 2020, l’institution est envisagée avec l’ouverture de postes vacants chaque année. En 2002, 11 ont été achevés et en 2021, neuf ont été achevés, dont sept sont allés à la médecine interne.

Selon le ministère, le gouvernement a investi 7,9 millions d’euros au cours de la période triennale 2019-2021 dans des travaux de modernisation et de remplacement d’équipements dans les trois unités CHO, qui comprennent également les hôpitaux de Peniche et Torres Vedras.

A l’hôpital Caldas da Rainha, cet investissement s’est traduit par la création d’ADR (690 milliers d’euros), la création d’un laboratoire de biologie moléculaire (137 milliers d’euros), l’acquisition d’équipements (116 milliers d’euros), un système anti-abduction pour l’obstétrique ( 60 mille euros) et l’achèvement de la modernisation du service d’urgence, pour un montant de plus de deux millions d’euros.

La situation de « rupture » à l’hôpital de Caldas da Rainha avait également été dénoncée par le comité des usagers du Centro Hospitalar do Oeste, qui a programmé une veillée le 20 prochain.

Elle est également dénoncée dans une pétition lancée par le PSD, qui défend l’amélioration des services de l’unité et la construction d’un nouvel Hôpital pour l’Ouest.

Le Centro Hospitalar do Oeste intègre les hôpitaux de Caldas da Rainha, Torres Vedras et Peniche, ayant une zone d’influence constituée par les populations des comtés de Caldas da Rainha, Óbidos, Peniche, Bombarral, Torres Vedras, Cadaval et Lourinhã et partie des comtés Alcobaça et Mafra.

DA (FCC) // MCL

Articles récents