Les Portugais sont les Européens ayant une image plus positive de l’Union européenne et ceux qui prônent le plus un accroissement de ses compétences pour faire face aux crises comme la pandémie de covid-19, révèle une enquête commandée par le Parlement européen.

L' »Eurobaromètre du printemps », que le Parlement présentera jeudi matin à Bruxelles et qui vise à savoir comment les Européens voient l’Union européenne un an après l’arrivée de la pandémie en Europe, révèle que le Portugal est l’Etat membre où il y a une image plus favorable de l’UE, avec 84 % des répondants la jugeant positive (11 % « très positive » et 73 % « assez positive »), 38 points au-dessus de la moyenne européenne de seulement 48 %.

A l’heure où le Portugal assume la présidence tournante semestrielle du Conseil de l’UE, jusqu’à la fin de ce mois de juin, seuls 2% des Portugais déclarent avoir une image négative de l’UE, tandis que 14% ont une image « neutre » .

Interrogés sur leur perception de l’UE en général, les Portugais se révèlent également les Européens qui soutiennent le plus l’Union, avec 91% de réponses positives, mais alors que 33% sont « en faveur de l’UE telle qu’elle a été mise en œuvre jusqu’à présent », 58% se disent favorables, « mais pas à la manière » dont a été conduit le projet européen. Seuls 9 % se déclarent « eurosceptiques ».

Au niveau des 27 États membres, moins d’un quart des Européens (23%) se déclarent favorables à l’UE telle qu’elle a été mise en œuvre jusqu’à présent, 47% soutiennent le projet européen mais défendent une autre voie, tandis que 23% sont Les eurosceptiques et 5% sont totalement opposés au concept d’UE (valeur de 0% au Portugal).

D’autre part, il existe au Portugal un soutien quasi unanime à l’idée de donner plus de compétences à l’Union européenne dans le domaine de la santé, avec 96% des répondants exprimant cette idée, bien que seulement 53% des Portugais se soient exprimés satisfaction à l’égard des mesures prises par l’UE pour lutter contre la pandémie actuelle (toujours au-dessus de la moyenne communautaire de 48%).

Lorsqu’on leur a demandé quelles devraient être les priorités de l’UE dans sa réponse à la crise pandémique, les Portugais ont choisi comme trois priorités majeures, parmi les différentes options disponibles, « assurer un accès rapide à des vaccins sûrs et efficaces pour tous les citoyens de l’UE », suivis par plus d’argent dans l’économie pour une reprise durable et équitable dans tous les États membres de l’UE » et, troisièmement, « l’établissement d’une stratégie européenne pour faire face à une crise similaire à l’avenir ».

Cet « Eurobaromètre de printemps » a eu lieu entre le 16 mars et le 12 avril, et un total de 26 669 citoyens de l’UE ont été interrogés.

ACC // MDR