Le Conseil des ministres d’aujourd’hui a prolongé jusqu’à la fin du mois les mesures d’urgence de Lisbonne liées au virus, avec quelques changements mineurs.

Le reste du pays reste dans la situation légèrement plus légère de «l’état d’alerte».

Ce qui change à Lisbonne, c'est qu'à partir de maintenant, les conseils locaux seront en mesure de prendre l'initiative de décider des heures d'ouverture des entreprises.

Il faudra encore des discussions avec les forces de santé et de sécurité, mais il semble plus probable que les horaires des magasins et autres entreprises seront lentement allongés.

Expliquez les rapports, certains pourront commencer à ouvrir plus tôt le matin.

Le plan des services publics est qu'ils restent tels qu'ils sont actuellement: des horaires en cours sur rendez-vous (avec des personnes sonnant ou envoyant des réservations par e-mail à l'avance).

A partir du samedi (jour férié) les centres de soutien social (comme les Centros de Dia – centres de jour) pourront rouvrir selon des règles strictes d'hygiène et de distanciation physique.

La ministre de la Santé, Marta Temido, a déclaré lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, que le combat du Portugal contre la pandémie dans les maisons de retraite "connaît une évolution très positive".