Le Médiateur a déclaré aujourd'hui que l'indemnisation de l'État pour les incendies de 2017 s'élevait à 31 millions d'euros pour compenser les dommages mortels et à environ 11 millions d'euros pour les blessés graves.

Dans le cadre d'une audition de l'éventuelle commission d'enquête parlementaire sur le rôle de l'État dans l'octroi de l'aide à la suite des incendies de 2017 dans la zone de Pinhal Intérieur, à l'Assemblée de la République, à Lisbonne, la prestataire Maria Lúcia Amaral a déclaré que les deux instruments de l'indemnisation était des "procédures extrajudiciaires, adhésion volontaire", dans lesquelles une proposition était soumise que les parties intéressées pouvaient adresser au Médiateur.

Quant à l'indemnisation des proches des victimes mortelles des incendies de juin et octobre 2017, procédure qui a débuté en décembre 2017 et s'est achevée en juin 2018, le Médiateur a révélé que 309 demandes avaient été déposées, dont neuf refusées. .

«Les 300 que j'ai admis concernaient 115 décès. Au total, les propositions d'indemnisation que j'ai faites ont été acceptées par les bénéficiaires et payées par l'Etat, correspondant à 31 millions d'euros », a déclaré Maria Lúcia Amaral.

En ce qui concerne l'indemnisation des blessures graves, dans laquelle la classification de la gravité des blessures incombait à l'Institut national de médecine légale et des sciences judiciaires (INMLCF), le Médiateur a reçu 195 demandes, dont 75 ont été admises, dans lesquelles « au total, l'Etat a dépensé 11 millions d'euros dans cette procédure, en réalité 10 millions et 726 milliers d'euros ».

La procédure visant à récupérer les blessés graves a débuté en mars 2018 et «elle n'a été pleinement achevée qu'il y a à peine un mois», a indiqué Maria Lúcia Amaral, expliquant que le retard résultait de «la complexité particulière de l'indemnisation des dommages-intérêts dans la situation du blessures graves ".

Outre ces deux procédures d'indemnisation dans le cadre des incendies de juin et octobre 2017, le prestataire a reçu des plaintes de citoyens sur trois sujets, à savoir l'aide à la reconstruction des premiers logements, la reconstruction des seconds logements et les programmes de soutien à l'agriculture et entreprises.

Les députés ont demandé la désagrégation des données afin de savoir ce qui correspond à l'incendie de Pedrógão Grande et ce qui concerne les incendies d'octobre 2017, auxquels le Médiateur s'est engagé à envoyer des informations écrites, car il n'a pas l'avait organisé de cette façon.

L'incendie qui s'est déclaré le 17 juin 2017 à Escalos Fundeiros, dans la commune de Pedrógão Grande, qui s'est ensuite propagé aux communes voisines, dans les districts de Leiria, Coimbra et Castelo Branco, a fait 66 morts et 253 blessés, dont sept gravement, et détruit environ 500 maisons, dont 261 étaient des maisons permanentes, et 50 entreprises.

Les centaines d'incendies qui se sont déclarés le 15 octobre, pire jour des incendies de 2017 selon les autorités, ont fait 49 morts et des dizaines de blessés. Il s'agissait de la deuxième situation d'incendie la plus grave au Portugal, après Pedrógão Grande.

SSM // MCL

Le contenu du compte d'indemnisation en cas de décès dans les incendies de 2017 pour 31ME apparaît en premier dans Vision.