Les députés ont voté pour étendre le soutien au secteur locatif, tant privé que commercial, jusqu'au 1er septembre.

L’intention est de donner aux familles et aux entreprises empêchées de rouvrir leurs portes plus d’espace.

Le moratoire sur les coupures dans les services essentiels (gaz, électricité, eau et communications électroniques) a également été prolongé jusqu'au 30 septembre.

Selon la ministre du Logement Ana Pinho, le gouvernement considère l’aide au loyer comme «essentielle» pour éviter une augmentation des nouvelles situations de précarité habituelle.

Dans le cas des locaux commerciaux, le projet de loi – approuvé par les socialistes du PS, le Bloco de Esquerda, le PAN et le seul député Joacine Katar Moreira – propose qu'une fois que ces derniers auront finalement obtenu le feu vert pour reprendre leurs activités, ils n'auront qu'à commencer à payer loyer après le premier mois d'activité.

Le soutien aux propriétaires qui peuvent prouver qu'ils ont perdu plus de 35% de leurs revenus locatifs habituels doit également se poursuivre pendant la même période.

Selon Rádio Renascença, «dans le préambule du projet de loi, les députés du PS ont souligné que, malgré le retour à l’activité commencé avec le plan de déconfinement, de nombreuses mesures prises par le gouvernement pour atténuer l’impact de Covid-19 sur l’économie sont encore nécessaires car ils s'adressent à des groupes dont les revenus ont baissé ces derniers mois ».

natasha.donn@algarveresident.com