La nouvelle proposition d’OE2022 prévoit une nouveauté : la création de déductions environnementales qui permettent de réduire une partie de la TVA payée sur l’achat d’équipements ou d’interventions visant l’efficacité énergétique ou hydrique, jusqu’à un maximum de 500 euros par foyer .

La mesure fait partie d’une autorisation législative de la nouvelle proposition pour l’OE2022, et qui, une fois mise en œuvre, fonctionnera de la même manière que celle prévue dans le régime de déduction actuel en raison de l’exigence de facture dans des secteurs tels que les restaurants, les ateliers, les gymnases ou salon de coiffure.

Ces déductions s’appliquent, par exemple, au remplacement de fenêtres inefficaces par des matériaux efficaces, de classe « A+ », ou à l’application ou au remplacement d’isolation thermique dans les toits, les murs ou les sols, ainsi qu’au remplacement des portes d’entrée, à l’aide de matériaux naturels. à base de matériaux (éco-matériaux) ou qui incorporent des matériaux recyclés. Ces nouvelles déductions sont étendues aux systèmes de chauffage et/ou de refroidissement et/ou d’eau chaude sanitaire (ECS) qui utilisent des énergies renouvelables, de classe « A+ » ou supérieure. Et aussi l’installation de panneaux photovoltaïques et autres équipements de production d’énergie renouvelable pour l’autoconsommation avec ou sans stockage.

En 2020, ces déductions portaient uniquement sur « les acquisitions d’unités de production renouvelables pour l’autoconsommation, ainsi que les pompes à chaleur de classe énergétique A ou supérieure », avec plus de types de dépenses éligibles à cette déduction. Mais le plafond établi est inférieur à celui prévu en 2020 : il n’est plus de mille euros, le plafond est désormais de la moitié de ce montant, avec la déduction correspondant à une partie de la TVA (6%, 13% ou 23%, selon le type de dépenses) versées dans ces dépenses et non à « une partie du montant supporté pour ces dépenses », comme le stipule la loi OE2020.

Augmente la déduction de la TVA pour les médicaments avec des animaux
Les frais de médicaments destinés aux animaux donneront également droit à une déduction à l’IRS correspondant à 35% de la TVA payée, contre les 22,5% actuels de la déduction dite pour exigence de facture, qui permet une déduction jusqu’à un maximum de 250 euros à l’IRS. . Il s’agit des factures au NIF des consommateurs pour les dépenses d’hébergement et de restauration, les coiffeurs, les salons de beauté, les réparations de voitures et de motos, les activités vétérinaires, les gymnases et l’achat de cartes mensuelles de transport en commun. N’oubliez pas qu’il existe des exceptions à la déduction de la TVA de 15 %, telles que l’achat de médicaments vétérinaires et de cartes sociales, où la TVA est entièrement déductible.

La réduction IRS par enfant augmente par étapes
La mesure figurait déjà dans la proposition initiale du SO2022. Les enfants jusqu’à l’âge de six ans valent plus dans l’IRS avec une déduction portée à 900 euros. Le gouvernement introduit maintenant de nouvelles déductions environnementales et en renforce d’autres.
Les prélèvements sur la collecte par personne à charge seront renforcés de manière progressive, en 2022 et en 2023. La mesure est à nouveau inscrite dans la proposition d’OE.

« Jusqu’en 2023, la déduction fiscale par personne à charge jusqu’à 6 ans, applicable à partir du deuxième enfant, passera de 600 à 900 euros. Cette augmentation se fera de manière progressive, avec une augmentation du montant de la déduction de 600 à 750 euros en 2022 et, en 2023, une nouvelle augmentation de 750 à 900 euros », explique le Gouvernement, dans le rapport accompagnant la proposition. .budget.

Le code IRS prévoit actuellement la déduction IRS de 600 euros pour chaque personne à charge, qui peut être portée à 726 euros, dans le cas de l’enfant en question n’ayant pas plus de trois ans, ou à 900 euros, dans le cas des ménages .qui ont une deuxième personne à charge de moins de trois ans (quel que soit l’âge du premier enfant).