Danseurs, ballons, marteaux, sardines et feux d’artifice animent et remplissent à nouveau les rues principales de Porto pour, après deux années atypiques, célébrer la nuit de São João qui sera « décentralisée » en trois étapes.

La fête de ce qui est considéré comme la nuit la plus longue de l’année est de retour dans la ville de Porto, après deux ans « petits » et conseillé de se tenir à la maison en raison de la pandémie.

Après deux années atypiques, les conditions de sécurité dans les rues sont « garanties », bien qu’elles dépendent « de chacun », a assuré lundi le maire lors d’une visite aux attractions installées à Rotunda da Boavista.

Dans ce São João, qui sera « décentralisé » des Aliados à trois scènes réparties dans la ville, la présence de « beaucoup de monde dans les rues » est attendue, tant de Porto, pour qui c’est un long week-end, que de l’extérieur Porto.

« São João est pour tout le monde, pour ceux qui viennent du quartier, pour les touristes, c’est pour tout le monde », a déclaré Rui Moreira.

Cette année, la tradition créée en 2014 par les maires de Porto (Rui Moreira) et Vila Nova de Gaia (Eduardo Vítor Rodrigues) de se saluer au milieu du pont Luiz I, comme au milieu du fleuve qui sépare les deux conseils, pour marquer le début des festivités. Les travaux sur le pont inférieur du pont exigent que cette fois la réunion soit prévue, à 18h00, pour le pont supérieur, qui relie l’Avenida Vímara Peres, à Porto, à l’Avenida da República, à Gaia.

Avec le retour de la fête dans les rues, les hôtels de la ville ont également enregistré des taux d’occupation compris entre 90% et 100%, identiques à l’avant-pandémie.

Cette année, cependant, le programme est « différent » pour ceux qui se déplacent dans la ville, compte tenu des contraintes causées par certains travaux en cours, comme la nouvelle ligne Rosa du métro do Porto, sur l’Avenida dos Aliados.

La scène habituelle à Aliados sera remplacée par trois scènes : une sur la place Rossio dans les jardins du Palácio de Cristal, une autre sur le Largo Amor de Perdição (dans le quartier Cordoaria) et enfin une sur la place Casa da Música.

Ce soir, Romana, Saul et Marante monteront sur scène au Palácio de Cristal, à 20h00. A 22h00, au Largo Amor de Perdição, les fêtards sont Toy et José Malhoa, et à 23h30, sur la place Casa da Música, c’est au tour de Chico da Tina.

À Ribeira, le feu d’artifice habituel est prévu à 00h00, et cette année, en raison des travaux sur le pont Luiz I, le feu sera lancé à partir de structures flottantes sur le fleuve Douro.

Le contrat conditionnera également la circulation, avec passage sur le tablier inférieur du pont Luiz I et sur le tablier supérieur, où le passage piéton sera coupé, le métro fonctionnera jusqu’à 23h45 et reprendra « dès que possible ».

Pour assurer un « accès rapide, sûr et pratique » aux principaux lieux de divertissement de la ville, la Sociedade de Transportes Coletivos do Porto (STCP) renforcera le service entre ce soir et vendredi matin.

Metro do Porto renforcera également l’opération dans le cadre des festivités à partir de 20h00, mais l’opération entre Porto et Gaia sera conditionnée.

Les trains urbains de Porto ne fonctionneront pas aujourd’hui en raison de la grève déclenchée par le Syndicat des Cheminots de la Revue Commerciale Itinérante (SFRCI). Cet arrêt rejoint celui déjà annoncé par l’entreprise pour vendredi dans les zones urbaines de Porto, bien que certains services minimaux soient prévus.

Le programme de la fête de São João se poursuit vendredi, à partir de 18h00, avec un concert de l’Orchestre Symphonique Portugais, dans la Coquille Acoustique du Palácio de Cristal.

Les fêtes comptent également, le 2 juillet, avec les raids traditionnels de São João, qui à partir de 17h00, défileront sur la Praça da Batalha, vers la Rua de Santa Catarina, en passant par la Rua de Fernando Tomás et l’Avenida dos Aliados, se terminant en général Place Humberto Delgado avec la présentation finale au jury.

Au marché temporaire de Bolhão, jusqu’au 4 juillet, les cascades communautaires traditionnelles de São João, une initiative développée par Oficina Brâmica, seront exposées.

Comme les autres années, les habituels carrousels, autos tamponneuses, baby-foot, stands de nourriture, barbe à papa, pop-corn, pain au chorizo ​​et sardines, sont présents dans divers divertissements de la ville, comme à Praça Mouzinho de Albuquerque, à Jardim do Calem, sur Avenida D. Carlos I et sur Alameda das Fontainhas.

Les festivités de São João représentent un investissement de 630 mille euros, une somme que Rui Moreira jugeait « raisonnable pour ce qui est la fête populaire la plus importante du pays ».

SPYC (JE/JFO/CCM)//LIL