Le gouvernement des Açores entame, le 27, le premier cycle de négociations avec les syndicats pour la création d’un nouveau statut du personnel de l’action éducative, qui devrait être révisé tous les trois ans, a été révélé aujourd’hui.

Dans une note publiée sur le site Internet, le gouvernement régional (PSD/CDS-PP/PPM) a déclaré que la secrétaire régionale à l’éducation et aux affaires sociales, Sofia Ribeiro, a entamé aujourd’hui le processus de négociation, renvoyant les syndicats du personnel non enseignant du région une proposition législative pour « un premier cycle de négociations devant commencer le 27 ».

Après la conclusion des négociations, le statut présenté « intégrera une proposition de décret législatif régional qui sera présentée par le gouvernement des Açores à l’Assemblée législative régionale ».

Selon le responsable du portefeuille de l’Education, le document « introduit des critères pour déterminer l’allocation minimale de référence des adjoints opérationnels, par unité organique ».

C’est un document « dans les mêmes termes qui avait été approuvé en séance plénière de février dernier de l’Assemblée législative régionale, proposé par le Bloc de gauche », voté ensuite avec les voix favorables de toutes les formations parlementaires, à l’exception du PS. », lit-on dans la note.

La proposition du gouvernement régional comprendra la typologie des bâtiments scolaires, leur taille et leur répartition géographique respective, l’environnement social dans lequel se trouve l’école, ses heures d’ouverture et l’existence d’installations sportives.

L’offre d’enseignement et de formation, l’existence d’un enseignement artistique, le nombre d’élèves et le niveau d’enseignement respectif, ainsi que le nombre d’élèves en éducation spécialisée seront d’autres critères à prendre en compte dans la proposition du gouvernement régional pour la répartition des travailleurs dans l’action éducative dans les unités organiques, a mentionné le gouverneur, mentionné dans la note.

Selon Sofia Ribeiro, « la réglementation de ces critères et la formule de calcul respective seront contenues dans un décret réglementaire régional, qui doit être révisé tous les trois ans ».

Cette proposition tiendra compte « de l’évolution démographique et du nombre moyen de travailleurs sous les programmes d’insertion professionnelle dans l’unité organique », a-t-il ajouté.

Sofia Ribeiro a également expliqué que le document approuvé par le Conseil de gouvernement établit des procédures de formation continue pour le personnel éducatif des établissements d’enseignement, en fonction de leur carrière.

Le responsable du portefeuille de l’Éducation avait déjà annoncé, lors de la négociation du Régime juridique de création, d’autonomie et de gestion des Unités organiques, de changer le nom de l’appellation fonctionnelle de « personnel non enseignant » en « personnel d’action éducative ».

La première version, avait déclaré à l’époque Sofia Ribeiro, avait été faite « par le déni d’une autre classe professionnelle : la classe enseignante ».