Monsieur le rédacteur,
J’ai été surpris de ne voir un article aussi important sur la situation précaire de l’eau en Algarve qu’à la page 17 du Resident (13 août). L'eau, c'est la vie – c'est certainement un problème qui devrait nous inquiéter et changer nos comportements.

Nous voyons tellement de gaspillage d'eau, non seulement des maisons privées, mais aussi des hôtels et des zones municipales. Oui, des arroseurs en milieu de journée où l'eau s'évapore avant qu'elle ne touche le sol. Arroser la route et l'herbe coupée trop courte par la chaleur. Nous avons même un bombeiro vivant dans notre rue et ses arroseurs font un excellent travail d'arrosage de l'asphalte.

Il est dommage que l'article n'ait pas inclus plus de façons d'économiser l'eau. Il y a beaucoup d'autres choses que nous pouvons faire ainsi que des douches plus courtes. Par exemple, laver la voiture avec un tuyau d'arrosage utilise environ 480 litres et un seau environ 30 litres.

Nous faisons en sorte que toute l'eau qui sort du robinet fasse au moins deux travaux dans notre maison. Nous avons des bols dans chaque évier et un seau dans la cuisine et la salle de bain. L'eau de la douche rince le WC ou lave le pare-brise de la voiture. L'eau de la cuisine va sur les plantes; ils adorent ça, c’est comme un engrais liquide. Ainsi, non seulement nous économisons de l'eau, mais aussi de l'argent.

Une usine de dessalement semble au début une bonne idée, mais elle est très coûteuse à construire, coûteuse à entretenir et à faire fonctionner, et elle contient de la saumure et des produits chimiques toxiques comme sous-produit. C'est aussi dégoûtant de boire…

Patricia Solomou, Portimão