Sur les 118 productions annoncées entre septembre 2021 et juillet 2022, 60 sont d’artistes et compagnies oeuvrant dans la ville et 22 de noms internationaux.

« Parmi ces spectacles, 49 seront des coproductions du Théâtre municipal de Porto (TMP), dont 25 avec des artistes et des compagnies qui travaillent de la ville et dont cinq avec des artistes et des compagnies internationales. La stratégie et la présence « en ligne » du TMP seront naturellement maintenues », a indiqué le maire de Porto, Rui Moreira.

Le maire et responsable du ministère de la Culture s’exprimait aujourd’hui lors de la présentation de la saison 2021/2022 de TMP, où il a révélé que l’investissement dans la programmation TMP, Festival Dias da Dança et Paulo Cunha e Silva Campus pour cette saison est d’environ 1 , 74 millions d’euros, incluant les cachets, les cachets et les frais logistiques liés à la présentation de la programmation artistique.

Concernant le ‘online’, l’accent reste mis sur les transmissions dans un environnement virtuel, avec l’exposition de 17 créations et activités complémentaires.

Des œuvres de Jan Martens, Marlene Monteiro Freitas, Vera Mantero, Dimitris Papaioannou, Maguy Marin et Ensemble — Sociedade de Atores sont quelques-uns des temps forts de la programmation de septembre à décembre, présentée aujourd’hui en détail par le directeur du TMP Tiago Guedes.

Dans une « triangulation » entre le TMP, le Festival Dias da Dança et le CAMPUS Paulo Cunha e Silva récemment inauguré, le programme démarre le 16 septembre, avec plusieurs retours importants dans la ville, au niveau national et international.

L’un des premiers retours et faits saillants de la nouvelle saison est le chorégraphe belge Jan Martens, qui après avoir apporté à Rivoli, en 2015, la pièce « The Dog Days Are Over » crée au Portugal sa dernière création, « toute tentative se terminera par écrasé corps et ossements brisés ».

En septembre, il reste encore deux retours internationaux à enregistrer : la Française Maguy Marin, qui monte sur la scène de Rivoli, dans sa première nationale, la reconstitution de « UMWELT » (24 et 25 septembre) et Marlene Monteiro Freitas, avec la reprogrammation pour cette saison de « Evil – Divine Inebriation ».

La nouvelle saison place également la création nationale à un niveau élevé, en mettant l’accent sur la première de « A História do Soldado », d’Igor Stravinsky et CF Ramuz, une collaboration entre le chorégraphe Né Barros et l’Ensemble — Sociedade de Atores, dans une scène de Du 6 au 9 octobre à Campo Alegre et le 10 octobre au TMP ‘online’.

En novembre, Tiago Guedes a souligné, entre autres, les créations de deux jeunes réalisateurs : « Buffalo Bill », de Paulo Mota, et « Comment perdre un pays », de Diogo Freitas.

Le programme national présentera également des projets de Cleo Diára, Isabbel Zuaa et Nádia Yracema, entre autres.

En décembre, Dimitris Papaioannou sera le clou de la programmation internationale, se présentant à Rivoli, en première nationale, avec « Transverse Orientation ».

En juin 2022, une autre « rencontre » est programmée, cette fois avec le chorégraphe brésilien Marcelo Evelin, qui présente à Porto son nouveau spectacle, dont le titre provisoire est « Povo da Mata ».

Parmi les émissions qui ont été reportées de la saison précédente à cette saison, il sera toujours possible de regarder, entre autres, la «Saison Séche», de l’artiste française et fondatrice de la compagnie Non Nova, Phia Ménard.

Raimund Hoghe, le chorégraphe et dramaturge allemand décédé en mai de cette année, sera honoré en mars de l’année prochaine.

En janvier 2022, le 90e anniversaire du Teatro Rivoli est célébré avec neuf créations d’artistes et de compagnies de la ville.

Cette nouvelle saison propose également un nouvel axe de programmation – « Portraits » – qui vise à réunir deux artistes autour de projets basés sur le concept d’autoportrait.

Lors de la présentation, Rui Moreira a également fait le point sur la saison 2020/2021, qui a été marquée par l’impact de la pandémie de covid-19.

Soulignant que la TMP a tout fait pour suivre son activité, le maire a précisé qu’entre septembre 2020 et la fin de ce mois de juillet, il y avait eu 110 émissions et 116 diffusions « en ligne ».

Le maire a également souligné l’ouverture, le 9 juin, du campus Paulo Cunha e Silva, un établissement qui a déjà accueilli « 11 résidences de recherche, plus de 40 réservations d’espace et reçu 148 candidatures en réponse aux trois « appels ouverts » lancés récemment. , dans le cadre des résidences artistiques et techniques et de la 2e édition du programme Reclamar Tempo ».

VSYM // TDI