L'agence statistique a souligné que même avec le résultat positif obtenu en juin, le volume des services dans le pays était de 14,5% en dessous du niveau enregistré en février, dernier mois avant l'adoption de mesures d'isolement social pour contrôler la pandémie de 19.

Dans la comparaison entre juin 2020 et le mois de l'année dernière, il y a eu une baisse de 12,1%. Le secteur des services a clôturé le premier semestre 2020, en baisse de 8,3%, avec une baisse dans quatre des cinq activités étudiées.

En juin, parmi les 166 services étudiés par l'IBGE, le segment de la restauration était l'un de ceux qui ont le plus influencé l'indice.

«Avec les mesures d'isolement, de nombreux restaurants ont été fermés, même si certains fonctionnaient pour la« livraison ». Avec la flexibilité, c'est-à-dire avec l'augmentation du flux de personnes dans les villes brésiliennes, elles ont commencé à s'ouvrir et le chiffre d'affaires du segment a recommencé à croître, impactant le volume de services en juin », explique Rodrigo Lobo, directeur de recherche.

Le chercheur de l'IBGE a souligné que le recul ressenti par le secteur en février (-1,1%) était cyclique et traduisait un accommodement face au comportement présenté fin 2019.

Les effets de l'isolement social ont commencé à se faire sentir au cours des 10 derniers jours de mars, lorsque les fermetures décrétées par les maires et les gouverneurs du pays ont commencé. Entre mars et mai, le secteur a enregistré un recul de 18,6%.

Les cinq secteurs étudiés ont suivi le résultat positif des services en juin, avec un accent sur les transports, les services auxiliaires au transport et au courrier, avec une hausse de 6,9%, et les services d'information et de communication, avec une croissance de 3,3%.

«C'est le deuxième taux positif pour le secteur des transports. Lui et les services fournis aux familles ont montré des pertes en mars et avril et des taux positifs en mai et juin. Mais la croissance des deux derniers mois a été insuffisante pour récupérer la perte des mois précédents », a analysé Lobo.

En mai et juin, le secteur des transports a accumulé une augmentation de 11,9%, tandis que la perte cumulée de mars et avril était de 25,2%.

«Parmi les segments du secteur qui ont progressé ce mois-ci figurent le transport routier de marchandises, le transport aérien de passagers et l'exploitation aéroportuaire. En conséquence, le secteur des transports a connu la plus forte progression depuis juin 2018 », a conclu le directeur de recherche de l'IBGE.

CYR // LFS

Le contenu du secteur des services augmente de 5% au Brésil en juin apparaît en premier dans Visão.