Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a promulgué aujourd'hui le décret-loi qui crée le Banco Português de Fomento (BPF) et approuve les statuts respectifs, en tenant compte de l'avis de la Commission européenne à ce sujet.

Selon une note publiée sur le site Internet de la Présidence de la République sur Internet, le chef de l'Etat a promulgué ce diplôme du Gouvernement «sachant que la Commission européenne a émis un avis sur le capital social de l'institution et la finalité des financements alternatifs au recours au secteur privé, et à supposer qu’un tel accord finisse par couvrir l’essentiel de la substance du présent diplôme ».

Ce décret-loi a été approuvé par le Conseil des ministres le 18 juin, avec l'indication du gouvernement qu'il attendait toujours «une décision finale de la Commission européenne dans le cadre de la procédure formelle de notification des aides d'État».

Selon le communiqué de cette réunion du Conseil des Ministres, "le BPF est une société anonyme au capital détenu exclusivement par des entités publiques, répondant à toutes fins légales en tant que société financière, et aura son siège dans la ville de Porto".

"Le GMP devrait encourager la modernisation des entreprises et le développement économique et social, notamment en s'attaquant aux défaillances du marché ou aux situations dans lesquelles l'optimisation des investissements est nécessaire et en promouvant la durabilité et la cohésion économiques, sociales et territoriales au Portugal", lit-on dans le même sens communiquée.

La veille, le Premier ministre, António Costa, avait annoncé au parlement que le gouvernement créerait cette institution à partir de la fusion de l'Institution de développement financier (IFD), du Système portugais de garantie mutuelle (SPGM) et de PME Investimentos, pour « soutenir directement les entreprises sans avoir besoin d'intermédiation dans le système bancaire ».

La création de Banco de Fomento était prévue dans le programme de stabilisation économique et sociale (PEES) approuvé par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la crise économique provoquée par la pandémie de covid-19.

Lors de la remise de ce diplôme, le secrétaire d'État à la présidence du Conseil des ministres, André Moz Caldas, a déclaré que son contenu serait «soumis à des auditions de Banco de Portugal» et que le gouvernement attendait toujours «une réponse à la notification qu'il a adressée à la Commission. L'Union européenne dans le cadre de la procédure d'aides d'État ».

IEL (DF / JF / PMF) // JPS

Le contenu du président de la République promulgue un décret-loi qui crée Banco Português de Fomento apparaît en premier dans Visão.