Le Premier ministre António Costa a convoqué une réunion extraordinaire du Conseil des ministres pour ce samedi afin de définir de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie en spirale.

Dites les reportages de ce matin, il écoutera au préalable les différentes parties vendredi.

Cette décision intervient alors qu’un certain nombre d’hôpitaux seraient «proches de la rupture» et que «divers spécialistes ont averti que le nord du Portugal pourrait enregistrer jusqu’à 7 000 nouveaux cas d’infections à Covid-19 d’ici la semaine prochaine».

Il y a un certain nombre d'arrondissements qui se situent au même «niveau» que les trois (Paços de Ferreira, Lousada et Felgueiras) qui ont déjà été liés par des mesures plus restrictives (au-delà de celles qui conditionnent le reste du pays).

Les maires de la grande région de Porto sont favorables à un «confinement obligatoire» (c'est-à-dire une nouvelle stratégie de verrouillage), selon les rapports. Reste à savoir quelles conditions les ministres décident.

Selon le journal télévisé SIC ce matin, les restrictions définies samedi deviendront «immédiates». Le pays sera au milieu de son blocage de cinq jours dans son arrondissement, la mobilité de la population étant déjà fortement réduite.

Dans l’intervalle, des réunions auront lieu entre le ministre de l’Economie Pedro Siza Vieira et les «partenaires sociaux», tandis que des épidémiologistes informeraient le ministre de la santé et le ministre de la présidence.

natasha.donn@algarveresident.com