Le Portugal doit suspendre les liaisons aériennes avec le Royaume-Uni à partir de samedi 23 janvier.

Après cette date, «seuls les vols à caractère humanitaire pour rapatrier les Portugais qui en ont besoin, ou les Britanniques qui souhaitent rentrer au Royaume-Uni, se poursuivront», a annoncé ce soir le Premier ministre António Cost à l’issue d’une vidéoconférence avec les dirigeants européens.

La réunion virtuelle avait été convoquée pour discuter de la possibilité de fermer les frontières au sein de l’UE en raison de la propagation rapide de la soi-disant variante britannique du virus SARS-CoV-2.

Cela a été jugé inutile, a déclaré M. Costa – mais l’inquiétude était néanmoins centrée sur la variante et les pays qui ont «des relations étroites avec la Grande-Bretagne», «à savoir le Portugal».

Dans l’ensemble, ce fut une «période de 24 heures chargée» en termes de mesures prises pour limiter la transmission de la variante britannique. M. Costa a annoncé la fermeture de toutes les écoles tard la nuit dernière – citant la variante comme raison principale.

Les vols entre le Portugal et le Royaume-Uni sont déjà devenus incroyablement difficiles grâce à la décision prise la semaine dernière par le gouvernement britannique d’interdire l’entrée à tous les passagers voyageant depuis le Portugal – à l’exception des ressortissants britanniques et irlandais et de ceux qui résident légalement au Royaume-Uni (cliquez ici). Cette décision a été prise pour endiguer la propagation de la soi-disant variante brésilienne.

Mais maintenant, tous les vols qui ont continué à fonctionner (au départ de Lisbonne et de Porto) vers le Royaume-Uni seront annulés.

Dans l’intervalle, l’UE prolonge toutes les restrictions déjà en place pour les passagers de pays tiers.

natasha.donn@algarveresident.com