Le Portugal sévit contre l’arrivée d’étrangers en provenance de pays à risque – nécessitant une quarantaine de 14 jours ainsi que la présentation de tests Covid négatifs.

L’annonce est venue du ministère de l’Administration interne qui a annoncé ce matin que le vol la suspension en place entre le Royaume-Uni et le Brésil se poursuivra jusqu’au 15 avril.

Selon le communiqué: «Dans le contexte de la situation épidémiologique provoquée par le virus SRAS-CoV-2, le gouvernement a décidé de prolonger les mesures restrictives sur le trafic aérien jusqu’à 23h59 le 15 avril 2021».

Mais la ligne de frappe est venue plus tard.

Ces mesures restrictives «seront également appliquées aux frontières terrestres, avec l’obligation de toute personne arrivant du Royaume-Uni, du Brésil, d’Afrique du Sud ou de tout autre pays avec un taux d’incidence de plus de 500 cas pour 100 000 habitants (comme c’est le cas de la France et de l’Italie ) ».

Les vols commerciaux étant actuellement suspendus entre le Brésil et le Royaume-Uni, les seuls passagers qui arrivent sont sur des «vols de rapatriement». Ceux-ci devront également passer 14 jours en isolement prophylactique une fois qu’ils auront quitté l’aéroport, malgré l’obligation de présenter un test Covid négatif effectué dans les 72 heures précédant l’embarquement.

Les seuls passagers exemptés de ces nouvelles règles sont les enfants de moins de deux ans.

natasha.donn@algarveresident.com