Le Portugal a publié samedi un nouveau record d'infections quotidiennes au COVID-19 avec 39 autres décès, plus de 4007 nouvelles infections et 286 patients en soins intensifs, alors que les représentants du gouvernement se réunissent pour discuter de la mise en œuvre de nouvelles mesures pour freiner la propagation du virus.

"Nous sommes confrontés à une longue course, et par conséquent, nous ne pouvons pas utiliser tous nos efforts ou toutes nos mesures dans un premier temps", a déclaré Antonio Costa jeudi.

Le gouvernement envisage de fermer des bars et des restaurants au cours des deux premières semaines de décembre, mais n'envisage pas de fermer à nouveau les écoles. Un couvre-feu entre 23h et 6h est également sur la table.

Le pays a annoncé un état de calamité plus tôt ce mois-ci le 14 octobre, imposant des masques dans les espaces publics lorsque la distance recommandée par les autorités n'est pas possible et limitant les rassemblements à cinq personnes. Le gouvernement a également interdit les déplacements entre les municipalités du 30 octobre au 3 novembre pour ralentir la propagation du COVID-19.

Le Portugal a confirmé un total de 141 279 cas et 2 507 décès, selon les derniers chiffres de la direction générale de la santé.

Le Portugal a initialement été salué pour ses efforts dans la lutte contre le coronavirus, mais a maintenant du mal à lutter contre un pic de cas, avec d'autres pays européens.

Les pays du continent cherchent à imposer des mesures plus strictes et font face à des réactions négatives, le Portugal ayant récemment abandonné un plan visant à rendre une application de traçage COVID obligatoire à la suite d'un tollé.